Colaars – Wood Arsenal

Le premier acte pour le quatuor indie rock ukrainien Colaars fut d’enregistrer un EP quatre titres quelques semaines après sa création ; « Wood Arsenal » en est le résultat.

Enchaînant les poussées énergiques, appuyé sur un trio guitare basse batterie omniprésent, Colaars offre son lot bien garni de rythmiques entrainantes et chahutées. Dmitry Tkach, guitariste chanteur charismatique séduit par sa voix assurée entre celle d’un jeune adulte qui s’affirme et le bouillonnement des soirées étudiantes. Ce sera démontré clairement sur l’excellent « The Youth » qui ouvre l’EP avec une recette qui marche ; des accords envoyés sans temps mort et marqués d’une certaine agressivité.

Au son se croisent le dance rock, positif, à la manière d’un « Helicopter » de Bloc Party et le rock révolté de Wu Lyf. Un mélange d’énergie et d’acharnement, où parfois la recherche de vitesse cache un peu trop le défaut principal du groupe ; un malheureux manque de variété dans les accords joués. On pourra ainsi facilement confondre à l’écoute « The Youth » et « Wood Arsenal », à la construction quasi similaire sur certains passages.

Alors même si sur « Liar Light », le refrain teinté de ska donne une bonne envie de sautiller, et si les ambiances arabisantes de « Black Fox » font vraiment penser au « Blue Blood » de Foals, le tout manque encore d’une véritable personnalité, qui saura se trouver à n’en pas douter dans les réalisations futures du quatuor de Kiev. Après tout, ce n’est qu’un premier essai, et ce « Wood Arsenal » a le mérite de montrer de ces Ukrainiens qu’ils savent envoyer du bois, au risque de se prendre quelques échardes à force d’abuser de la même découpe.

facebook.com/COLAARS/
colaars.bandcamp.com

Partager cet article avec un ami