[LP] Chasing Dreams – Even If…

À vif et délicatement mené, « Even If… » est une empreinte ambient indélébile sur les peaux tannées et douces du post-rock.

Entre les deux, notre cœur balance ; c’est à peu de choses près ce que se dira l’auditeur en découvrant cet album de Chasing Dreams (aka. Dario Lupo), tant sa musique revêt aussi bien des atours post-rock que doucement ambient et atmosphériques. Cela étant, on ne peut affirmer être en terrain connu, pour la simple et bonne raison que les titres ici présentés (ou plutôt s’immiscant dans nos esprits) errent dans des mouvements fluides dépassant les qualificatifs les plus simples.

Chasing Dreams - Even If

Jugez plutôt : si l’homme mélange à la perfection vague synthétiques, tout en reverbs et échos, et guitares amples et liquides (Everything’s Lost, Everything’s Fading), il donne surtout à ses bouts d’existence un visage cinématographique, comme le prouve aisément « Brightness Is Now Only A Memory », que l’on croirait tout droit sorti de la magnifique bande originale de Mica Levi pour le fabuleux long-métrage « Under The Skin ». Les sons deviennent alors matière, tant on peut les toucher et les sentir glisser entre nos doigts secs trouvant le réconfort dans ces substances collantes mais agréables (Even If…, Where The Sun Kissed The Earth). L’album est visqueux, au sens plastique du terme : il s’insinue dans les anfractuosités de nos âmes, coule le long des tranchées comme la lave volcanique d’une montagne islandaise (Miles Away From Any Warm Feeling) avant de charrier les roches sédentaires d’un émouvant rock aérien (The Moon Now Rises Above It All). On pourrait presque qualifier « Even If.. ». d’album de musique extrême ; car lorsque l’on s’y perd, on atteint les horizons les plus sages et inconnus de territoires inoccupés, là où l’éclat des nuages atomiques transperce le ciel mais dont les radiations les plus néfastes ne nous atteignent jamais.

Démultipliant les pistes et, à l’instar de musiciens bricoleurs cherchant le noyau constitutif d’une sonorité particulière, Dario Lupo éclate les harmonies en une myriade d’échardes qui, comme on s’en rend rapidement compte, dissimulent sous leurs aspérités une essence, une sève mélodique qui s’entrelace avec ses congénères abyssaux. Un anti-Trent Reznor, en quelque sorte, qui restructure la tonalité plutôt que de la déconstruire. Les arpèges sont nus, offerts à l’auditeur qui, bouche bée, ne peut que regarder sans jamais vouloir ne serait-ce que toucher ces épidermes satinés et brillants. Lorsque retentit la voix sobre et émouvante de Tatiana Rakotoson sur « Forsaken And Frozen By Time », on devient chancelant, sous le contrôle des expérimentations mélancoliques du compositeur. Selon son propre aveu, le disque se veut le concept d’un portail vers notre propre imagination, une promenade dans un monde constitué de nos propres expériences et de notre pensée sensible et émotionnelle. Et il demeure au final impossible d’aller à l’encontre de cette exigence, tant elle est naturelle et volontaire ; et, c’est un fait immuable, on ne peut y échapper. Quoique, le cherche-t-on vraiment ? La réponse est obligatoirement négative ; « Even If… » est un rêve éveillé dans lequel on aime se blottir, pleurer parfois, regarder toujours. Une bulle existentielle, un écran géant sur lequel défilent nos instants de vie et que l’on scrute avec une dose considérable de nostalgie, quelques regrets et une joie sans pareille, simultanément. Une biosphère musicale qui révèle des secrets enfouis depuis longtemps, des légendes intemporelles que le bouche-à-oreille transmet de génération en génération, avec toutes les altérations verbales que cela comporte. Mais le sel même de l’Histoire demeure dans la langue maternelle, le conte devenant ainsi un acte de foi, sans contrition, mais chargé d’un respect immuable.

Chasing Dreams

Le plaisir dans l’égarement ; voilà ce que propose Dario Lupo avec Even If…, sans pour autant forcer qui que ce soit à y pénétrer. Mais ne pas le faire serait grandement condamnable.

« Even If… » de Chasing Dreams, disponible depuis le 29 août 2014.


Retrouvez Chasing Dreams sur :
Site officielFacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami