[EP] Bullion – We Had A Good Time

« We Had A Good Time » est une œuvre chargée d’atmosphères, de bribes d’idées agencées et consolidées grâce à des éléments simples mais totalement décalés par rapport à la production actuelle. Ainsi, le nouvel EP de Bullion se démarque grâce à sa spontanéité et à son sens inné de la structure, de l’agencement des effets et de l’organisation harmonique autour d’un chant plus éthéré que véritablement affirmé.

Ce bon moment dont nous parle Bullion est, lorsque l’on écoute son dernier disque, empli de regrets, de souvenirs. « We Had A Good Time » demeure posé sur le sol d’un studio désert, peu de temps après la fête et ses dérives. Seul, Nathan Jenkins se remémore les heures passées, les rencontres, les joies, les échanges. Et les pose sur ses instruments, les intègre à ses processeurs, les manipule, les triture, les explore. Couchant sa musique sur des boucles rythmiques électro, il se focalise sur le détail qui, à lui seul, fera la différence. Ce sera une phrase, un écho, un glitch ; mais chacun demeurera le cœur vibrant de chaque piste, jusqu’à son terme.

Quelques substantifs, suggérés plutôt que montrés, comme le poème cubiste d’un travail toujours en cours de conception : « O Vermona » définit l’essence de « We Had A Good Time », ses intentions, ses envies. Bullion s’apprête, sur cinq titres alternant questionnements et relectures (« Hula » et son alter ego lumineux, « Hula Hula »), à distraire l’attention de l’auditeur afin de mieux le surprendre. On entend des envies presque psychédéliques, on assiste à des tests en laboratoire qui, à défaut de pouvoir être interprétés, provoquent une série infinie d’effets sensibles et chimiques (« We Had A Good Time »). Le format est court, resserré sur lui-même, mais n’en demeure pas moins passionnant, tant sa richesse se fait conséquente à chaque écoute. Comme si pop et électro avaient dévié de leurs routes respectives et étaient allées voir ce qui pouvait bien se passer au-delà des clôtures, sur des terres expérimentales jamais foulées.

À la performance, Bullion préfère la différence. De ce fait, « We Had A Good Time » devient à l’évidence intimiste dans sa création et ample dans ses nombreuses découvertes. Un OVNI sonore pourtant rapide à apprécier, mais plus complexe à pleinement assimiler ; et c’est bien ce qui fait son charme et son intérêt !

« We Had A Good Time » de Bullion, disponible depuis le 28 février 2020 chez DEEK Recordings.


Retrouvez Bullion sur :
Site officielFacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami