[LP] BOAT – Tread Lightly

Maîtrisant à la perfection les codes du rock mélodique, BOAT n’en oublie pas pour autant de se risquer à plusieurs idées d’écriture dont l’effet est profondément addictif. En plus d’offrir un bon moment à l’auditeur, « Tread Lightly » l’amène à repenser le genre, à dépasser ses structures et fondations en l’orientant vers des paysages sonores abordables et chaudement recommandés.

crédit : K. Joslin et D. Crane

Certains trouveront « Tread Lightly » assez inoffensif, argument que l’on peut comprendre au premier abord. En effet, le nouvel opus de BOAT paraît se contenter d’utiliser à nouveau la recette qui a fait le succès du combo, ce mélange de pop immédiate, de rock frémissant et de distorsions importantes mais mises en retrait pour ne pas dériver vers le fuzz pur et simple. Cependant, le disque est beaucoup plus que ça, ne serait-ce qu’au fil de ses créations à la fois précises et concises, prouvant que le quintet a mûrement réfléchi chaque piste, chaque arrangement pour parvenir à ses fins. Si l’on conserve cette impression en mémoire tout au long de l’écoute, « Tread Lightly » demeure éminemment plus précieux, plus dense.

L’enchaînement de « Metabolism » et « (To All The) Sweaty People » nous égare immédiatement, orientant les intentions de BOAT vers un art doux-amer, une envie frénétique de bouger en rythme et de se réserver pour les minutes à venir. Les chapitres seront dès lors à capter tant dans leur ensemble que selon leur identité propre : « So Many Reasons Your Hair Turns Grey » s’inquiète, observe les conséquences de l’inattention en oscillant entre modes majeur et mineur quand, plus loin, « I Believe In The Principle » s’orne de notes acidulées et invocatrices, en un peu plus d’une minute. Malgré leur concision, les chansons sont étonnamment fouillées et travaillées, ciselées même, comme pour « « Only Without_lonely Without » et ses courants électriques sur le point de déborder, ou la fausse nonchalance des éveils de conscience que sont « Zombie State of Mind » et « Loneliness Kills ».

BOAT donne naissance à une œuvre passionnante, aux allures de gendre idéal venant semer la zizanie dans l’étroit cocon familial de sa fiancée. Le tout, sous des aspects rassurants, sans omettre quelques effets secondaires jouissifs.

« Tread Lightly » de BOAT, disponible depuis le 1er mai 2020 chez Magic Marker Records.


Retrouvez BOAT sur :
FacebookTwitterInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami