[LP] Black Boys On Moped – LOVE… with a little bit of noise

Faites rugir les 103 SP et allez draguer au bal du coin, tout en n’oubliant pas d’amener votre bidon d’essence et quelques allumettes ; Black Boys On Moped débarque et va, une fois pour toutes, vous prouver que l’amour est quelque chose de profond mais, surtout, de très bruyant. La preuve avec leur punk rock décharné et à vif, plaisir coupable qui donne envie de voir, par curiosité, si les braises prennent bien !

Au milieu de tous les disques que l’on a la chance de recevoir, il peut arriver que l’on ressente un besoin urgent de faire saigner nos fragiles oreilles, histoire de nous remettre les idées en place et de redémarrer de plus belle. C’est dans ces circonstances si particulières qu’est arrivé « LOVE… with a little bit of noise » de Black Boys On Moped. Rien que le nom du groupe, en plus de faire référence à l’une des plus iconiques chanson de notre trublionne schizophrène de service (Sinéad O’Connor, pour ne pas la nommer), même en étant deux sur la même bécane, donne envie d’en savoir plus. On plonge sans hésiter dans le disque, et le miracle s’accomplit : tout brûle, des rétines aux conduits auditifs, dans un punk dont la sauvagerie illustrerait à la perfection les différents moments d’une relation passionnelle, des plus agréables aux moins recommandables. Black Boys On Moped, c’est un peu le briquet que l’on garde dans notre poche, au cas où on n’aurait pas assez d’assiettes à faire voler en éclats sous la main. Sans devenir pour autant pyromane, l’auditeur se voit convié à une demi-heure de folie furieuse, mais n’oubliant jamais d’ajouter à ses riffs des émotions souvent… sereines. Non, vous ne rêvez pas.

Pas de temps à perdre : « Clean » nettoie la piste à grands coups de lance à incendie, quitte à faucher les derniers poivrots présents et à les envoyer fréquenter les gouttières. Dans une impulsion garage incontrôlable, Black Boys On Moped déroule des guitares et batteries frénétiques mais aux mélodies irréprochables, cadre idéal pour les hurlements et chants possédés (au sens religieux du terme) qui transpercent l’opus. Propulsant des secondes rock électrisées et nous laissant en sueur (« Now you know why », « Out of my way »), le duo rennais a mis des substances illégales dans ses pots d’échappements et nous balance un syndrome du « je t’aime moi non plus » personnel en pleine figure : la fausse tendresse de « Love » et « Smile » perturbe la définition du sentiment ultime, bientôt complétée par un « Blind » n’hésitant pas à alterner ire et supplication, les deux mamelons de la relation courant droit à sa perte. « Liar » nous passe l’envie de raconter des bobards en moins de trois minutes, quand « Get me out » joue des coudes pour s’imposer sur scène et cracher au visage de la bienséance. Et personne ne s’en plaindra.

Vous cherchiez le compagnon idéal de vos noyades émotionnelles dans l’alcool et la sueur, de vos chagrins d’amour à oublier le plus rapidement possible ? « LOVE… with a little bit of noise » synthétise parfaitement les états d’esprit dans lesquels vous vous trouvez, et va vous aider à vous en sortir. En distribuant quelques phrases bien senties à celles et ceux qui vous ont mis dans cet état avec sadisme et irrespect. Finalement, il est tellement facile de s’affirmer ; surtout avec une bande-son aussi généreuse et explosive !

« LOVE… with a little bit of noise » de Black Boys On Moped est disponible depuis le 26 janvier 2018 chez Beast Records.


Retrouvez Black Boys On Moped sur :
FacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami