[Clip] [Exclusivité] Berling Berlin – Tangent Line

Troisième extrait de leur EP éponyme sorti le 15 octobre dernier, « Tangent Line » de Berling Berlin tient aussi bien du constat de la solitude adulte que de l’éloignement physique et mental de nos racines, de ces voix rassurantes et de ces lieux aimés dont nous seuls connaissons les recoins salvateurs. Une ligne ténue, fragile, pouvant se rompre à tout moment.

En ces temps de confinement obligatoire, beaucoup se rabattent sur la solution des concerts à domicile et autres sessions de salon, ce qui permet de faire perdurer la communication entre artistes, fans et spectateurs. Et c’est ainsi que débute « Tangent Line », dans un espace intime, sous une douce lumière. Il faut tromper l’ennui, s’activer, s’occuper. Sauf que, dans l’esprit de Berling Berlin, la cause est toute autre : ici, le but est de vaincre l’isolement dans lequel l’existence nous plonge, l’enfermement forcé que notre monde projette sur nous. Et plus les secondes se succèdent, plus la crainte de ne pas profiter de nombreux moments se fait ressentir. L’attente est intolérable ; il faut agir pour mieux s’opposer la tristesse qu’inspire l’écoulement inéluctable du sablier.

Sortir de soi-même, des facilités, des mauvaises habitudes. Ne pas se morfondre ni s’apitoyer sur son sort. Faire, écouter, intervenir. La nonchalance de « Tangent Line » est brisée par un seul et unique mot : « Llorando ». « Llorando, cela représente pour moi la tristesse que j’ai pu ressentir en prenant conscience du temps qui passe. C’est moi-même qui fait état de ma propre tristesse », nous explique Juan. Sans conteste possible, ce nouveau clip laisse transparaître un espoir, une communion qui nous permet de conjurer le mauvais sort. Et de respirer, intensément, ensemble, pendant quatre minutes.


Retrouvez Berling Berlin sur :
Site officielFacebookInstagram

Partager cet article avec un ami