[Clip] [Exclusivité] Bastien Picot – Stardust

En trois minutes, Bastien Picot nous livre rien de moins que la représentation poétique et savante d’une musique aussi inclassable qu’intemporelle. Du jamais vu et jamais entendu, qui ne cesse de résonner au plus profond de nous-mêmes longtemps après la vision de ces symétries émotionnellement puissantes et l’écoute de ces mélodies sans nulle autre pareille.

Bastien Picot

Car sur « Stardust », la poussière d’étoile est la source de chaque élément, aussi bien visuel que sonore. Des particules musicales et cinématographiques qui s’entremêlent et qui, derrière le masque, nous exposent les tumultes créatifs de Bastien Picot, compositeur hors-normes et plus qu’inspiré. Les éléments harmoniques, chœurs et voix s’entrelacent et capturent l’auditeur, comme ces toiles qui emprisonnent un danseur à la fois libre et prisonnier de ses propres mouvements, masqué pour mieux refléter les inquiétudes et besoins physiques d’exulter. Comme un cobaye prisonnier de sa propre cage, sans identité, l’homme se tord, explore chaque mouvement pour trouver la liberté, qui résonne alors au travers d’un titre fascinant et profond, maîtrisé et superbe. La vision, précise et nette, est autant circulaire que géométrique ; comme si l’artiste avait besoin de maîtriser les éléments de ses compositions pour mieux exploser, grâce à des libertés de cadrage précis et admirablement bien trouvés (bravo à Catherine Calvanus), les frontières des mécaniques paradoxales de l’image.

La chanson se construit peu-à-peu, épousant les formes en perpétuel mouvement des illustrations, dans une communion sublime et lumineuse. Comme si chaque éclat sonore entrait dans la danse, se fondait dans le métal et le miroir de l’âme qui projettent nos obsessions et nos craintes de l’enfermement. Il suffit alors de regarder les astres, de les voir s’effriter devant nous et d’en saisir la substance artistique dans son entier. « Stardust », ou la fascination ultime confrontant chacun de nous à une œuvre totale et fulgurante.


Retrouvez Bastien Picot sur :
FacebookSoundcloud

Partager cet article avec un ami