[Live] Balthazar et Faces On TV à l’Aéronef

Balthazar © David Tabary

On ne va pas se le cacher, “Fever”, le dernier album de Balthazar, est sans doute un des disques les plus enthousiasmants de ce début d’année. Le titre de l’album tient toutes ses promesses puisqu’à son écoute, une fièvre groove s’empare systématiquement de nous. Ce n’est rien de dire que nous étions impatients de voir comment les titres de l’album allaient se marier sur scène avec les autres titres du quatuor belge.

Tout d’abord, la soirée débute avec Faces On TV, pseudo derrière lequel se cache Jasper Maekelberg, producteur fou, notamment de l’album « Fever » de Balthazar, ça tombe bien ! Parfois accompagné de musiciens sur scène, il sort ici un vinyle en indiquant au public que le groupe n’a pas pu venir et qu’il est « là-dessus », avant de placer le disque sur une platine connectée à un ensemble de machines. Faces On TV va alors entamer une danse étrange, se déhanchant d’avant en arrière de la scène avec son pied de micro, se postant parfois en bord de scène à gauche ou droite pour jauger la foule, pour mieux revenir à ses claviers ou sa guitare. Le tout au service d’un set un peu fou, qui va très vite faire monter la température d’un cran parmi la foule composée de Français, et surtout de Belges ayant traversé la frontière (Courtrai, la ville d’où est originaire le groupe, n’est qu’à quelques kilomètres de Lille).

Puis entre en scène Balthazar, et notre obsédant questionnement nous reprend : quel liant le groupe a-t-il trouvé entre son très dansant dernier album et les précédents ? La réponse surprise est qu’il n’y en a pas vraiment ou qu’il est plutôt difficile à percevoir.

En réalité, on comprend assez vite que ce qui a changé chez Balthazar, c’est la confiance et le sens de la scène qu’ont pris les deux chanteurs Maarten Devoldere et Jinte Deprez, sans doute à l’occasion de leurs expériences respectives en solo avec leurs projets Warhaus et J. Bernardt. La fièvre, ce sont eux deux qui l’incarnent au travers de déhanchés et de mouvements dignes de beaux diables possédés par leur musique, ce qui n’est pas sans rappeler la prestation de  Faces On TV quelques minutes plus tôt.

Les orchestrations ne sont donc pas revues ou révolutionnées pour les anciens morceaux. Le dommage collatéral de ce choix sans concession est de noyer quelque peu les morceaux de « Fever » dans des blocs disparates disséminés tout au long de la setlist. À tel point qu’arrivé au bout du concert, on a cette étrange impression que Balthazar n’a réservé qu’une part résiduelle de son concert aux nouveaux titres pour favoriser des morceaux plus connus. En réalité, à regarder la setlist de plus près, tout « Fever » y est passé à l’exception de « You’re So Real », le titre qui clôt l’album. « Fever » représente donc 10 des 19 titres de la setlist, et pourtant on aurait aimé voir la température encore monter d’un cran. Drôle de contradiction.

Ceci dit, ce constat factuel nous permet de relativiser a posteriori cette de forme de frustration ressentie sur le moment. Et on se focalisera sur les superbes enchaînements « Grapefuit – Watchu Doin’ – Phone Number » et surtout « Changes – I’m Never Gonna Let You Down Again – Fever – Entertainment », ces quatre titres de « Fever » qui concluent le concert tout en tension et en groove entêtant.

Cette sortie permettra au groupe de revenir pour un rappel en apothéose, constitué de quelques uns des titres les plus emblématiques du groupe, dont « The Man Who Owns The Place », titre générique de la série belge « La Trêve » produite par la RTBF (et diffusée chez nous sur France 2), dont un ami belge nous dira qu’elle a changé la notoriété de Balthazar pour lui donner accès à un public plus large en Belgique, public à qui l’on doit en grande partie la réussite de cette soirée à l’Aéronef.

Setlist

Roller Coaster
The Boatman
Sinking Ship
Wrong Vibration
Wrong Faces
Decency
Grapefruit
Whatchu Doin’
Phone Number
The Oldest of Sisters
Blood Like Wine
Bunker
Changes
I’m Never Gonna Let You Down Again
Fever
Entertainment

Rappels

The Man Who Owns the Place
Then What
Do Not Claim Them Anymore


Retrouvez Faces On TV sur :
Site officielFacebookTwitter

Retrouvez Balthazar sur :
Site officiel – FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami