[Clip] Babylon Circus – Monster

Comment tromper l’ennui d’un périple familial condamné, dans ses premiers instants, à ne pas sortir des sentiers battus et des faux-semblants ? Tout simplement en s’arrêtant dans la station gérée par Babylon Circus, et qui risque bien de rapidement nous faire oublier l’énervante passivité des libres-services ! 

On s’ennuie ferme sur cette route, dans une Citroën DS où trois personnes (un couple et, on le suppose facilement, l’encombrante belle-mère) s’adressent à peine la parole, s’échangeant au mieux quelques regards, au pire un silence pesant. L’inverse du road movie et de l’excitation qu’il provoque ; mais rien n’est jamais perdu. Il suffira d’un arrêt, d’un plein d’essence, pour que tout vole en éclats et que les masques tombent. « Monster », le visage spontané et spectaculaire d’un décalage visuel qui fait du bien à voir, va lâcher la bride et dérider même les plus endurcis. Au fil du mantra de Babylon Circus, ses membres s’imposent, sans forcer, dans l’inertie d’une action qui va enfin devenir festive et ô combien intéressante. Et il était vraiment temps !

Que les culs-bénis et autres grenouilles de bénitier passent leur chemin ; la folie se fait communicative, y compris en dehors du cadre visuel. Sans jamais dévergonder son public, Babylon Circus lui offre une occasion inespérée de briser les tabous, les faux-semblants, les règles éculées du paraître. Le groove aux intonations reggae et aux pulsions rock de « Monster » se charge du reste ; tant et si bien que l’on finit par se moquer de ceux qui fuient, et que l’on reste pour voir ce que la nuit nous réserve. Un impact qui nous poursuit bien au-delà des secondes finales du clip.


Retrouvez Babylon Circus sur :
Site officielFacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami