[LP] Arms and Sleepers – Life Is Everywhere

Avec ce qui est certainement son album le plus ambitieux – ce qu’il reconnaît lui-même -, le duo Arms and Sleepers éclaire ce début d’année à travers un disque aux multiples visages, symbole artistique et collaboratif d’une ville (Chicago, et plus particulièrement ses quartiers sud) dans laquelle la quête de vérité et le courage d’affronter l’existence se font de plus en plus oppressants et nécessitent, par la musique, une manière incomparable de s’échapper du joug quotidien. Une véritable réussite, aussi bien sonore qu’humaine.

Durant toutes ces années, nous avons suivi l’évolution des Américains d’Arms and Sleepers ; de changements de direction drastiques à des pauses et collaborations aussi méritées qu’efficaces, car permettant de renouveler un univers déjà fort complexe, Max Lewis et Mirza Ramic ont su s’adapter aux époques qu’ils ont traversées, tout en y laissant leur empreinte si particulière et précieuse. Après un disque plus apaisé et à la tendresse débordante (« Swim Team », en 2014), nos deux magiciens reviennent avec un opus inédit et marquant sa différence de façon radicale, tout en conservant la marque de fabrique qui rend le projet toujours aussi attachant. « Life Is Everywhere » : constat inévitable, ou plutôt besoin de la part des compositeurs de rassurer un auditoire en proie au doute et aux tourments du quotidien. Et, pour définir ces repères dans la grisaille ambiante, Arms and Sleepers a su s’entourer, afin de porter encore plus loin son désir premier : à savoir, ramener l’espoir là où il semble ne plus exister.

Ainsi, en s’octroyant les services de Sun Glitters à la co-production et les featurings de Airøspace et Serengeti au flow et au chant, le projet accueille pour la première fois le hip-hop dans ses compositions. Et cela semblait sonner comme une évidence, en écoutant la rencontre des deux mondes se percutant sur des instrumentaux toujours aussi fragiles et sensibles (« Killshot », « The Moon »). Bien sûr, le son tellement identifiable du combo reste fidèle à ses ambitions, comme le démontrent des pistes aussi belles et imagées que « Time Will Tell » et « Which Way » ; mais, sur ces nouvelles créations, Arms and Sleepers déroule un véritable concept, baigné de teintes brumeuses et d’isolement (« Mañana, Mañana »), avant de nous faire pénétrer dans la lumière (« Grand Theft Finale »). Conjonction des genres autant que vision intime et politique d’une cité dont les dérives sont aussi primordiales que les lueurs qu’elle laisse briller aux fenêtres de ceux qui sont prêts à accueillir leur prochain les bras ouverts, « Life Is Everywhere » est un cri du cœur et un appel à l’aide et à l’éveil des consciences.

On aime tant que des artistes ne se reposent jamais sur leurs acquis mais, au contraire, s’imprègnent d’un vécu à l’importance capitale pour y ancrer leurs bijoux mélodiques. Et c’est ce que fait Arms and Sleepers à la perfection sur sur ce LP, sans doute le plus évolutif et mouvant de leur discographie. Le plus risqué aussi, même si les accidents sont évités avec maestria et savoir-faire. En ressort cette sensation immuable de tenir là un compagnon de route qui nous permet de voir, avec un regard neuf, la magie qu’une société se complaît à étouffer toujours plus, chaque jour. Alors, oui, la vie est partout ; à nous de l’accepter et de la retrouver, surtout quand elle nous tend les bras à travers des albums comme celui-là.

crédit : Mirza Causevic

« Life Is Everywhere » d’Arms and Sleepers est disponible depuis le 27 janvier 2017.


Retrouvez Arms and Sleepers sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami