[Entourage #92] Amour Formica

Si vous posez une oreille dans la capitale picarde, foncez sur Amour Formica. Duo de pop néo-kitsch, comme ils se définissent si bien sur leur skyblog, Erwan et Delphine ont soigneusement concocté un savoureux premier EP, « Arrêtez de rigoler, c’est pas rigolo », disponible en ligne depuis l’automne dernier. L’ambiance glauque et langoureuse qui en émane ne ternit aucun des morceaux, finement composés en français et en allemand, dans une douceur délicate qui ne manque ni de caractère, ni d’humour. Curieux d’en apprendre plus sur leurs amitiés musicales, on s’est posé dans un bar avec l’adorable tandem pour examiner le ter ter amiénois.

Seule Tourbe

En balayant notre entourage, on a tout de suite eu envie de citer Marianne et son projet Seule Tourbe. Elle vient de Lille, et c’est un personnage à part entière ! Elle a une certaine manière d’être sur scène, de s’adresser au public. Elle ne s’arrête pas seulement à la musique. C’est un véritable spectacle ! On aime bien son côté machinerie, ses cassettes et le fait qu’elle soit sincère sur scène, et surtout très drôle. On avait joué avec elle à l’Accueil Froid (salle de concerts underground à Amiens, NDLR), un vrai coup de foudre amical !


Okala

On aime beaucoup Okala, de son vrai prénom Baptiste. Comme nous, il vient d’Amiens. On l’a découvert par le biais du groupe Syd Matters, car un des membres a bossé avec lui. C’est d’ailleurs pour ça qu’on retrouve pas mal de leurs influences dans le projet Okala. Mais on le connaît surtout parce que, l’an dernier, on a participé au programme « Objectif Lune » : c’est un programme de soutien pour les groupes émergents mené par La Lune des Pirates et on était dans la même classe ! Bon, lui, il a réussi à avoir son année ; alors que nous, on a redoublé… On est vraiment des mauvais élèves ! (rires) Musicalement, Okala produit un son qui se rapproche d’artistes qu’on écoute beaucoup, comme Forever Pavot notamment, et il développe une ambiance très cinématographique.


Manopolo

Manopolo, c’est top ! C’est un duo amiénois, entre hip-hop, jazz et soul. La dernière fois qu’on les a vus en live, on a trouvé ça excellent. Manoah a une voix tellement puissante, on en avait des frissons ! Ils ont une forte présence sur scène et commencent à s’affirmer. Ce n’est pas toujours évident d’être deux à occuper l’espace sans avoir beaucoup d’instruments, et ils le font très bien ! Ils ont vraiment bien bossé leur set, et leurs sonorités sont d’une sacrée qualité.


Mario.D

Est-ce qu’on peut tricher et mettre plusieurs groupes en un ? Mario a tellement de projets entre Last Night We Killed Pinneaple, Pierre et Le Lou, Mario.D, et plein d’autres. Difficile de n’en choisir qu’un ! Bon, on va faire Koh-Lanta, il n’en restera qu’un ! (rires) On a un petit coup de cœur pour ce que fait Mario en solo, sous le nom de Mario.D, parce que c’est très intimiste et très cold. En plus, il chante en français, chose qu’il fait moins avec ses autres projets. Il a notamment sorti un morceau qui s’appelle « Le Froid », accompagné d’un clip. Ce qu’on apprécie, c’est qu’il a vraiment sa patte, avec une boîte à rythmes très cold wave, une guitare, des chorus, des nappes de synthés. Tout est enregistré, il est seul sur scène. D’ailleurs, il avait ouvert pour The KVB à la Lune, et son set avait fait un tabac. À écouter, c’est vraiment très bien !


DJ Pelouse

C’est une amitié musicale, mais moins proche d’Amour Formica. En fait, c’est une forte amitié humaine.

Erwan : Quand je suis arrivé sur Amiens, j’avais déjà eu un groupe avec lui au lycée. Puis, on a joué ensemble dans un groupe de post-rock qui s’appelait Eskadi. On écoutait beaucoup Sigur Rós et ce genre de musique à l’époque. Lui est parti pour se concentrer sur la musique électronique. Dans ses débuts, il était très influencé par Boards of Canada, et des projets assez ambient. Maintenant, son kiffe, c’était surtout de faire du mix. Tiens, il était au Bar du Midi récemment.

Delphine : il a aussi joué avec Seule Tourbe, dans Bruits de Lune (une émission de radio dédiée aux groupes émergents locaux, enregistrée en direct à la Lune des Pirates et diffusée sur Radio Campus Amiens, NDLR).

Erwan : il a même assuré le live à l’inauguration des bureaux des Faquins (association de production audiovisuelle, NDLR).

Delphine : Il est partout, c’est le DJ de référence à Amiens !



Retrouvez Amour Formica sur :
FacebookTwitterInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami