[Clip] [Exclusivité] Alpaga – Karlovako

En quelques minutes, une chanson déjà captivante peut prendre une toute nouvelle apparence, qu’elle soit jouée en concert ou réinterprétée visuellement grâce à la vidéo. C’est exactement à ce phénomène rare et exceptionnel que nous invite Alpaga avec le superbe court-métrage accompagnant « Karlovako ».

Les mouvements, les ombres, les teintes brumeuses d’une salle obscure où l’œil se focalise sur l’artiste, dansant dans une chorégraphie habitée et sobre, mais pourtant totalement hypnotique. Illustration à la hauteur d’un titre déjà passionnant, « Karlovako » devient, à travers la réalisation de Jonathan Bayol, une expérience visuelle entre rêve et humanisme, où chaque pas, chaque geste contient son lot d’invocations et de significations. Entre le mime et la transe, le danseur Gwendal Raymond évolue devant nous, encerclé par les images et la musique, se laissant lentement mais sûrement posséder par ces deux éléments aussi puissants qu’une imprévisible dose d’adrénaline.

Et c’est bel et bien à un échange d’énergies brutes que l’on assiste en regardant, avec autant de fascination que de plaisir, cette vidéo où l’homme dialogue avec son aura, sa source d’inspiration, sa personnalité. Un entretien intimes avec les esprits, les fantômes d’un soi qui se libère grâce à vision aussi originale que bouleversante et ici menée et concentrée sur ces fluides, tant corporels que visuels, qui se parlent, s’adaptent au rythme de la musique et se fondent dans une symbiose onirique totale et magnifique. Superbe vision dans laquelle l’espace est occupé dans tout son ensemble, « Karlovako » est une incantation autant qu’une admirable lecture de l’individu et du divin.


Retrouvez Alpaga sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami