[EP] ALEXANDR – Surrender

ALEXANDR – en majuscules dans le texte et sans « e » final – est un trio originaire d’Alsace et basé à présent sur Paris. Cela va sans dire qu’on a déjà eu beaucoup de plaisir à les entendre sur un premier EP il y a quelques années. Ils reviennent en cette fin octobre 2019 avec un deuxième opus, « Surrender », qui confirme tout le bien et le bon que l’on a pu penser et passer à l’écouter. 

Co-produit de main de maître par Antoine Poyeton au mixage dans le studio Motorbass de feu Philippe Zdar (Cassius), leur son se fait encore plus singulier et marqué par l’originalité de leur créativité. ALEXANDR, c’est Nicolas Beyer à la basse, Stephen Fozard au chant et à la guitare et Nick D’Arcy aux synthés et guitare qui comblent tout un série de mélomanes en quête de sons à sensations.

Ils développent leur hédonisme que l’on partage volontiers tant il gagne en analogique ; et les paroles, très polysémiques, errent dans l’air entre mélancolie et espoir. De très bonnes vibrations, prégnantes, qui se disséminent et offrent de quoi en mettre plein l’ouïe à beaucoup.

« Surrender » se déguste des deux oreilles non distraites et bien concentrées sur ce début percutant, avec ou sans pinte, et sans modération tant il semble tout droit sorti d’un pub anglophone . Une fois l’attention captée, ils montrent toute l’étendue instant T sur le morceau « Show Them How To Play » d’un jeu aux confins des années 80, 90 à 2020 très actuel et si vintage à la fois. Ce même côté vintage ressort des boîtes à rythme et loops à la batterie – en tout cas, les fans de Depeche Mode, Etienne Daho, en ajoutant un groove à la New Order, Happy Mondays ou The Stone Roses, tant d’artistes marquants encore actuellement – en auront pour leur compte. Ou pas assez, plutôt : « Neon », cet exceptionnel titre de 3 minutes 32 secondes trop courtes, enivre de rythme, beats et chant sonnant juste trop bien en bouche et arrangement.

« Stay », qui nous balade le temps d’une chanson, reste malheureusement la dernière de cet EP pour l’instant. Des concerts sont prévus en France et en Angleterre, avec pour projet un futur album. D’ici là, on souhaite tout le meilleur pour l’avenir à ALEXANDR !

crédit : Dominique Ott

« Surrender » d’ALEXANDR, disponible depuis le 25 octobre 2019.


Retrouvez ALEXANDR sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami