[LP] Alaska Gold Rush – Camouflage

Avec « Camouflage », Alaska Gold Rush ne s’arrête pas à une simple interprétation folk rock portée par la sainte trilogie voix-guitare-basse. Le défi est plus risqué, surtout lorsqu’il se dirige vers des impulsions électriques totalement débridées et amplifiant toujours plus l’impact du songwriting du duo.

crédit : Gaethan Dehoux

S’éloigner de ses racines mélodiques pour en extraire sa propre capacité à écrire et composer ; c’est bel et bien ce que fait Alaska Gold Rush grâce à « Camouflage », nouvel album aussi bien ancré dans les grands espaces déserts de plaines verdoyantes qu’au cœur des paysages rugueux de vallées endeuillées. Ainsi, les Bruxellois Renaud Ledru (guitare et voix) et Nicky Collaer (batterie) démontrent une impressionnante complémentarité, tant dans les passages calmes que dans les montées en puissance vertigineuses que certaines pistes empruntent, alternant calme et énergie phosphorescente par une maîtrise qui incite au respect le plus total. Sans temps mort ni ennui, « Camouflage » raconte ses histoires et poèmes désenchantés et nostalgiques en faisant preuve d’une émouvante humanité.

Au fil d’harmonies délicates et cristallines, « Playground » introduit la lecture intimiste d’une œuvre tour à tour mouvementée et apaisée ; caractère que l’on retrouvera au creux des mouvements pop de « Pretty » et des visions blues de « Record Machine », hallucinations sonores prêtes à se fondre en nous alors que nous les pensions hors d’atteinte. Imposant d’autant mieux une inclinaison à la distorsion, Alaska Gold Rush ne demeure jamais en repos, branchant les amplis sur le râpeux titre éponyme et, plus loin, à travers le superbe « Smell The Robbers » et au plus profond des cavités sombres et obsédantes de « Dark Is Night », appel à la révolte autant qu’à l’acceptation de nos propres faiblesses émotionnelles. Un panel de sensations fortes puis caressantes, mises en valeur par le timbre si particulier et confident de Renaud Ledru, ici en totale adéquation avec les arrangements, riffs et rythmes qu’il se doit de sublimer. L’adéquation idéale de deux êtres s’écoutant, se répondant et se respectant dans leur étreinte artistique.

« Camouflage » peut sortir de sa cachette la tête haute, le cœur battant et en toute confiance. Alaska Gold Rush a découvert le filon d’une richesse créative n’étant pas prête de se tarir.

crédit : Gaethan Dehoux

« Camouflage » d’Alaska Gold Rush, sortie le 28 février 2020 chez Luik Music.


Retrouvez Alaska Gold Rush sur :
FacebookInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami