[LP] Rosaire – Crystal Eyes

Derrière des atours psychédéliques envoûtants, Rosaire dissimule une écriture dont la sensibilité demeure omniprésente tout au long de « Crystal Eyes », pur moment de rêves hallucinés et divinatoires.

Rosaire se qualifie lui-même d’« aventure psychédélique » ; ce que, bien entendu, on ne lui reprochera absolument pas, le genre restant prédominant à la première écoute de « Crystal Eyes ». Mais on ne peut s’empêcher de trouver la définition beaucoup trop réductrice : en effet, l’opus va plus loin, s’inspirant de son style de prédilection pour offrir à ses créateurs une liberté quasi inépuisable, quelque part entre les visions aériennes d’un survol planétaire et les apparitions fantomatiques d’esprits frappeurs et invoqués par le sabbat que constitue cette longue prière païenne en dix actes. Révélateur d’un potentiel axé sur le plaisir et la jouissance à l’état brut, « Crystal Eyes » est le triomphe d’un projet possédé par son écriture et ses intentions, électrisant les courants passifs de nos vies trop futiles.

Beaucoup verront planer les ombres de groupes néo-psyché en traversant les contrées brumeuses du disque. Cependant, Rosaire va bien au-delà : qu’il s’agisse de la montée en puissance du bien nommé « Opening » (dont les chœurs se reflèteront dans l’intimisme apaisé de l’ultime « Ending ») ou des histoires obsessionnelles et oniriques que sont « Sunday Night » et « Ecstasy », routes désertes où le bitume fait apparaître de troublants mirages, « Crystal Eyes » est le prisme de compositeurs passionnés, mais ayant surtout quelque chose à dire. À ce titre, « I Am Alone » est une virée rock d’une inégalable puissance, tandis que la rage de « Mimi » exulte et débarrasse le dancefloor de celles et ceux qui ne font que remuer sans danser ni transpirer, ou encore lorsque « Pretty Girl » laisse le champ libre à un solo exutoire et d’une fabuleuse dextérité.

Le conte que « Crystal Eyes » développe à travers ses chapitres et paragraphes harmoniques prend une dimension intemporelle et intime grâce aux clips qui l’accompagnent et que l’on vous conseille de visionner de toute urgence. Car il est bel et bien un fascinant objet monolithique, dans lequel on distingue des formes mystérieuses et hypnotiques prêtes à nous happer vers l’Éther.

« Crystal Eyes » de Rosaire est disponible depuis le 19 mai 2018.


Retrouvez Rosaire sur :
Site officielFacebook

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami