[LP] Sydney Valette – Fight Back

Dans un tourbillon de sonorités synthétiques à la fois obscures et hypnotiques, Sydney Valette signe un album tourmenté et hanté par les fantômes d’un passé instrumental où noirceur et émotion n’avaient pas peur de se côtoyer ni de se compléter. Le résultat est une formidable descente dans les entrailles de caves obscures où stroboscopes et êtres possédés profitent d’une communion extatique et exutoire.

À l’heure où la synthpop retrouve une seconde jeunesse, parfois pour le meilleur mais souvent pour le pire, il est agréable de constater que certains artistes osent aller plus loin ; ou, dans le cas de Sydney Valette, plus profondément dans les abysses d’une musique à la fois troublante et obsessionnelle. « Fight Back » : rends les coups que l’on te donne, même si cela exige que tu prennes conscience de tes capacités physiques et, surtout, psychiques, même les plus refoulées. Ainsi, le disque se transforme en esquisse au fusain aiguisé de nos péchés et impulsions, de nos enfers intérieurs et de nos cauchemars. Mais ne faut-il pas passer par la douleur pour éprouver le plaisir ?

Le bruit et la fureur s’affrontent dès les élans saturés de « Kill the Beast » pour demeurer soit apparentes, soit sous-jacentes et menaçantes. Lorsque les effets de la drogue métamorphosent les sentiments humains en éclats de lumière noire (« Les étoiles »), ou quand la perte d’identité dans ces multiples connexions synaptiques est pressante et inquiétante (« Where Is My House »), Sydney Valette injecte des doses létales d’alchimie électronique savamment quantifiées et élaborées. La sincérité crue de « Précipice », allant droit au but pour atteindre la passion charnelle, fait l’effet d’une claque éveillant nos âmes et nos sommeils passifs, avant que « What Must I Do », appel à l’aide submergé par la puissance d’une humanité courant droit à sa perte, résonne longtemps en nous. « Cpokoinoi Notchi » apaise les feux encore vifs de nos blessures, offrant deux solutions à l’avenir qui se dessine à l’aube d’un jour inédit et imprévisible : l’élévation, ou la chute.

On pourrait désespérer de se défendre, de recevoir les affres du destin sans être capable de les digérer, un par un. Mais, avec « Fight Back », l’adrénaline provoque une résurrection de nos réflexes et de nos sens, maelstrom immortel de ces heures de lutte et de guerre contre l’inanition et l’oubli de la psyché. Une furieuse électricité nous transperçant de part en part, cruelle et viscérale, mais surtout proche des spectres qui nous obnubilent et nous empêchent de crier, toujours plus fort.

« Fight Back » de Sydney Valette est disponible depuis le 2 février 2018 chez Yuk-Fü Records / SubZone.


Retrouvez Sydney Valette sur :
FacebookTwitterBandcamp

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami