[Interview] Lonely The Brave

Note for our readers : for the ENGLISH LANGUAGE VERSION of the interview, CLICK HERE.

Lonely The Brave, formation rock alternative de Cambridge, est de retour avec un époustouflant second album intitulé « Things Will Matter ». Puissant, honnête et émouvant, le nouvel opus du groupe emmené par l’imposant David « Dave » Jakes l’impose avec constance comme l’une des formations britanniques sur lesquelles il faudra forcément compter ces dix prochaines années, en réalisant l’exploit de faire aussi fort, sinon mieux, que son brillant prédécesseur, « The Day’s War ». Pour en parler, alors qu’il entame en ce moment une énorme tournée à travers toute l’Europe, Gavin « Mo » Edgeley, batteur du groupe, nous en dit plus sur l’aventure humaine derrière ce second enregistrement.

crédit : Daniel Ackerley
crédit : Daniel Ackerley
  • Votre premier album, « The Day’s War », sorti deux ans plus tôt, réunissait quelques singles puissants et évocateurs comme l’impressionnant « Backroads » et le très émouvant « The Blue, The Green ».

Merci, c’est apprécié ! Nous faisons juste en sorte d’écrire des chansons et de nous y consacrer entièrement. Et je crois qu’il est en effet juste de dire que nous sommes des personnes particulièrement portées sur l’émotion, qui essayons de mettre tout notre cœur dans nos disques. Je crois sincèrement que tu dois être le plus ouvert et honnête possible quand il s’agit de partager autour de n’importe quel art que tu créé. Je ne crois pas, nous concernant, qu’il y ait une facette de nous qu’on cherche à masquer dans ce que l’on fait.

  • Ce nouvel album sonne comme une suite au précédent disque, quand j’écoute des pistes comme celle, très profonde et saisissante, de « What If You Fall In », ou le puissant « Black Mire ». Avec « Things Will Matter », l’intention première était-elle de composer un album brut et sincère ?

« What If You Fall In » est l’une de mes pistes favorites de l’album et c’est pourtant un titre qui sonne cependant un peu différemment de tout ce dont nous avions sorti jusqu’ici. Cet album nous ressemble toujours, mais il me semble un peu plus progressif et adulte que le premier. C’est l’album que nous devions faire. Si tu es fan du premier disque, tu ne devrais pas être déçu par celui-ci.

  • Quelle est l’histoire derrière le titre de ce nouvel album ?

C’est une ode aux personnes et aux choses dans nos vies, et aux souvenirs que vous accumulez à travers eux. Il est important de ne pas oublier les gens qui ont pris soin de vous. Chaque chose a son importance et ce sera toujours ainsi.

  • Que peux-tu me dire sur la pochette géométrique et composée d’un patchwork de photos de ce nouvel album ? J’y vois des enfants en vacances : est-ce vous dans votre jeunesse ?
Lonely The Brave - Things Will Matter
Lonely The Brave – Things Will Matter

Quelques-uns d’entre nous, yeah ! Nous avons beaucoup de différentes photos et scénarios fusionnés dans l’illustration. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec une artiste appelée Toria, qui a parfaitement cerné notre projet et ce vers quoi nous tendions comme illustration. Elle a fait un travail incroyable.

  • Sur cette pochette, on aperçoit une montagne, comme celle de « The Day’s War ». Y’a-t-il un lien entre ces deux visuels ? Entre les histoires développées dans les deux disques ?

C’est une pure coïncidence. Peut-être que c’est quelque chose qui est lié à notre musique, mais les gens ont tendance à l’associer aux paysages une grande partie du temps. Ça nous va parfaitement, mais il est important de rappeler que l’artwork de Toria a été créé exclusivement pour cet enregistrement.

  • Vos textes évoluent en permanence entre la lumière et l’obscurité ; c’est parfois très paisible et calme, parfois blessé et en quête d’une rédemption.

On laisse une entière liberté à l’auditeur d’interpréter nos textes comme il l’entend. Quand je découvre un nouvel album, c’est grisant pour moi de parcourir les paroles. La moitié du temps, je ne cherche pas à savoir le sens propre de mes chansons préférées, car je sais que je leur donne une interprétation, une signification qui m’est propre. Ça fait partie du plaisir !

  • Quand vous écrivez des chansons, trouvez-vous l’inspiration dans vos expériences personnelles ? Comment parvenez-vous alors à transformer un évènement individuel en quelque chose de plus universel ?

Absolument. Je ne saisis pas complètement tout ce qui se passe dans ce processus, mais il s’agit finalement d’être capable de canaliser les expériences de vie dans la musique. C’est bizarre ! Je ne saurais pas expliquer comment tout cela se passe. Peut-être qu’il faut tout simplement être le plus honnête et jouer avec le plus d’implication que possible.

  • L’esthétique de votre musique est à l’image des impressionnants premiers clips qui accompagnent ce nouvel album ; à l’instar du magnifique clip animé de « What If You Fall In » ou du clip sombre et trouble de « Rattlesnakes ». Vous impliquez vous dans la réalisation de ces vidéos, d’une manière ou d’une autre ? Et comment collaborez-vous avec ces artistes ?

Les réalisateurs nous envoient des propositions qui collent avec les chansons en question, et les meilleures ressortent tout naturellement du lot. Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, ils sont tous géniaux ; mais nous devons prendre une décision pour élire le clip qui illustre le mieux la chanson. À titre personnel, j’adore les clips vidéo animés, et nous sommes vraiment chanceux d’en avoir quelques-uns dans le lot.

  • C’est relativement difficile de choisir une piste favorite sur cet album, mais je dirais quand même que ma préférence va pour « Diamond Days ». Pour moi, elle illustre parfaitement l’espoir qui nourrit votre musique, même si j’apprécie également des titres plus bruts comme « Black Mire » et « Radar ». Quelles sont tes favorites sur cet album et pourquoi ?

J’aime beaucoup « Jaws Of Hell ». C’est une idée qui traînait depuis longtemps mais qu’on n’était jamais parvenu à enregistrer. Tout cela veut dire beaucoup pour moi. Aussi, « Tank Wave » est une autre chanson dont je suis très fier, car elle prend une nouvelle direction pour nous, et j’aime particulièrement les chansons tristes, haha.

  • Une piste cachée ferme cet album. Avec juste David et un piano. Que peux-tu me dire sur cette piste intimiste ?

Ross (guitariste) et Dave ont écrit cette chanson pendant la session d’enregistrement et ça fait partie des morceaux qui s’écrivent très rapidement. Je l’aime vraiment bien. Elle est assez envoûtante.

  • Quelles sont tes attentes avec ce nouvel album ?

La meilleure chose que l’on peut attendre, c’est que les gens apprécient les disques que l’on fait et tout autant le live qu’on leur réserve. On ne peut que travailler en se projetant d’un album à un autre, pour être capable de sortir des disques. À notre époque, c’est un bon point de départ. C’est notre seul et unique but à la fin de la journée. Tout le reste, c’est du bonus !


Retrouvez Lonely The Brave sur :
Site officielFacebookTwitter


ENGLISH

crédit : Daniel Ackerley
crédit : Daniel Ackerley
  • Your debut album, « The Day’s War », was released two years ago and offered some powerful and meaningful singles as the impressive « Backroads » and the really emotional « The Blue, The Green ».

Thanks! Nice of you to say so. We just write songs and try and put everything we have into it. I think it’s fair to say that we’re pretty emotional people that tend to wear their hearts on their sleeves. I really believe that you should be as open and honest as possible when it comes to any type of art that you create. There’s no hiding of anything from us.

  • With this new LP, I feel like it is a sequel of your past with tracks, like the really deep and striking « What If You Fall In » or the mighty « Black Mire ». Did you work on « Things Will Matter » with the same intention to first compose a raw and sincere album?

« What If You Fall In » is one of my favorites of off the record and is a fair bit different to anything that we’ve done before. This record is still very much us, but it just feels a bit more progressive and grown up than the first album. It’s the record that we had to make. If you’re a fan of the first record, then you’ll get this one.

  • What is the story behind the title of this second album?

It’s an ode to the people and things in our lives, and the memories that you accumulate throughout it. It’s important to not forget the people that have looked out for you. Everything matters and always will.

  • Can you tell me about the geometrical and photography patchwork cover of new new album? I feel like I can see some kids on holidays: do they stand for you in your young days?
Lonely The Brave - Things Will Matter
Lonely The Brave – Things Will Matter

Some of them do, yeah. We have lots of different photos and scenarios merged into the artwork. We worked closely with an artist called Toria who just really got what we’re about and where we wanted the artwork to go. She’s done an incredible job.

  • On the cover, there’s a mountain, like the one, on the middle of « The Day’s War »’s Is there a link between the two covers? Between the stories of the two albums?

Purely coincidental. Maybe it’s something to do with our music, but people tend to associate it with landscapes a lot of the time. That’s totally cool with us, but it’s important to remember that Toria’s artwork is totally unique to this record.

  • Your texts constantly flow somewhere between light and darkness, sometimes really peaceful and quiet, sometimes hurt and in search of redemption. 

It’s up to the listener to interpret what they want to from the lyrics. That’s a big part of the fun for me when I pick up new records and scour the lyrics. Half the time I don’t even want to know what my favorite songs are about as I have my own meanings for them. It’s part of the enjoyment.

  • When you are writing songs, do you get inspired by your own, personal experiences? How do you change an intimate event into something more universal?

Absolutely. I’m not exactly sure how it happens but you seem to be able to channel life experiences into music. It’s bizarre! I couldn’t even begin to explain the workings behind it. Maybe just being as honest as possible and playing as hard as you can.

  • The aesthetical atmosphere of your music is reflected visually by some impressive and mixed art with the first videoclips coming with this new album; for example, with the beautifully animated clip of « What If You Fall In » or the dark and blurred clip of « Rattlesnakes ». Are you involved in the making of this videos, one way or another? And how do you work with these artists?

We get sent treatments by the video directors that relate to the songs in question and the best ones usually stick out like a sore thumb. Don’t get me wrong, they’re all great but we have a decision to make on choosing the ones that serve the songs best. Personally, I love animated music videos and we’ve been really lucky to have some cool ones.

  • It’s really hard to choose a favorite track on an album but my favourite one on « Things Will Matter » is « Diamond Days ». To me, this song stands for the constant hope that dwells in your music, even if I also like other heavier tracks like « Black Mire » or « Radar ». Which ones are your favorites on this new album, and why?

I really like « Jaws Of Hell ». It’s an idea that we’d had kicking around for a while and never managed to record. Everything about it means a lot to me. Also, « Tank Wave » is another that I’m really proud of as its a bit of a new direction for us and I just kind of like sad songs haha.

  • There’s a hidden track closing this album. Just David and a piano. Can you tell me more about this intimate track?

Ross and Dave write this during the recording sessions and it was just one of those bits of music that came together really quickly. I really like it. It’s pretty haunting.

  • What are your expectations with this new album?

The best that we can hope for is that  people enjoy the records that we make and enjoy the live show that we put on. They’re our only goals at the end of the day. We can only really work from album to album so to be able to keep putting records out, in this day and age, is a great starting block. Everything else is a bonus.


Connect with Lonely The Brave:
Official websiteFacebookTwitter

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami