Menu

[Clip] [Exclusivité] Grimme – Roses

Révélant, au gré du temps, les illustrations visuelles liées intrinsèquement à son formidable premier album, Grimme nous offre « Roses », un court-métrage où les mots et les mélodies sont intimement liés à travers une poésie visuelle aussi simple que splendide. Une histoire où pages et notes se confondent, s’entremêlent et se mettent au service du conte, de l’écriture et de la composition, en un seul et même lieu solitaire et illustrant à la perfection la relation précieuse entre l’artiste et son œuvre.

L’art n’est pas, comme on pourrait le penser ou nous le faire croire, un objet de divisions, de critiques, de tiroirs où chaque source d’inspiration prend une place à part, distincte des formes qu’il se plaît à revêtir selon les désirs et les besoins du créateur. Ainsi, le roman, la nouvelle peuvent provoquer, dans notre esprit, des impulsions musicales, illustrations harmoniques de sentiments éprouvés lorsque le verbe s’illumine sous nos yeux et dans notre imagination. Avec « Roses », Victor Roux, alias Grimme, mène cette conjugaison des formes encore plus loin ; ici, les caractères, les feuillets, les histoires et leur contenu recouvrent tout l’espace, y compris les touches d’un piano prenant la forme d’une machine à écrire non pas des paragraphes, mais des couplets toujours plus vivants et intimes.

Il y a, dans « Roses », une nostalgie ambiante mêlée à un discours profond et amoureux envers la muse de Grimme, personnifiée par cette superbe sculpture féminine surmontant le clavier. Lire, s’imprégner des classiques du romantisme ou des comptines et autobiographies d’autres hommes et femmes que le fait de noircir le papier a su motiver afin de donner chair à la réalisation de ce que l’on peut d’ores et déjà considérer comme l’un des plus beaux hommages à un support culturel de plus en plus délaissé, mais sans lequel nous ne pourrions transmettre notre sagesse, nos vies, nos passions et plaisirs. Les tons sépia de la photographie amplifient des éclairages à la fois doux et chaleureux, achevant de faire de ce poème littéraire et acoustique une expérience de la confidence, de la magie des phrases et des portées. Partition inégalable de notre soif insatiable d’apprendre pour mieux nous connaître, « Roses » est un cas unique, fascinant et d’une justesse admirable.

Retrouvez Grimme sur :
Site officielFacebookTwitter