Menu

[Clip] [Exclusivité] Bank Myna – Lighthouse

À la frontière du clip et du court-métrage, Bank Myna donne à son single « Lighthouse », une dimension filmique poignante autour d’une relation père-fils devenant ici un véritable parcours initiatique.

Extrait du premier EP du projet ghost wave parisien Bank Myna, sorti en avril dernier, « Lighthouse » passait de la sérénité à l’urgence, de la lumière aux ombres, au cours de huit minutes passionnées et haletantes.

« Ce morceau, c’est d’abord l’histoire d’une prise de conscience, d’une réalité que l’on se prend en pleine face, dure et froide. C’est aussi l’histoire d’une inlassable liberté, de grands espaces et de fugues insouciantes. C’est au final une quête d’apaisement, une introspection déroutante et insaisissable qui mènent finalement à l’acceptation des choses telles qu’elles sont », nous raconte Maud, sa chanteuse.

Antoine Toulliou nous immisce au cœur d’une grande histoire d’amour entre un père et son fils, à travers ce clip, tourné en Bretagne, entre le métro de Rennes et les plages de Quiberon.
« Les huit minutes que constitue le titre donnent lieu à des images soigneusement choisies, sous forme de méditation autour de la relation père-fils. Le point de départ du court-métrage est la fugue d’un enfant sous les yeux de son père. Les nombreuses montées et respirations qui jalonnent le morceau reflètent le parcours initiatique entrepris par chacun pour se retrouver. » Et, du drame à la rédemption et au pardon, il y a toute une épreuve paternelle et filiale à accomplir, autant pour permettre à l’enfant d’accepter la différence d’une famille recomposée (ce que les dernières images, surprenantes puis humanistes, prouvent sans conteste possible) et au père de retrouver la place qu’il n’a finalement jamais perdue. La peur de chacun des protagonistes et alors évoquée à travers une réalisation mouvementée, où les ralentis côtoient un suspense et une identification aux personnages poignants et intenses et deviennent inexorablement un hymne à la tolérance et à l’amour familial.

« Lighthouse » s’inscrit dans la continuité d’une collaboration artistique entre Antoine Toulliou et Bank Myna, dont le guitariste, Fabien Delmas, a signé quelques mois plus tôt la bande originale de son dernier court-métrage : « Sister Morphine », à découvrir ci-dessous.

Retrouvez Bank Myna sur :
Site officielFacebookBandcampSoundcloud