Menu

[EP] Vimala – First EP

Une expérience riche en émotions, où l’électro se fait tour-à-tour mystérieuse et chaleureuse, s’enroulant autour d’un chant à la fragilité et à la beauté inoubliables. Un premier EP pour Vimala, qui a déjà tout du coup de maître.

On cherche. On se perd dans tout ce que la musique nous propose. On la poursuit, pour les émotions et les fulgurances qu’elle provoque dans nos épidermes. Elle nous déçoit, parfois. Elle nous bouscule, souvent. Et, de temps en temps, elle nous fait oublier les lieux, les heures, l’entourage, car elle nous emmène dans des territoires auparavant inexplorés et immédiatement merveilleux. Sentiments forts et émouvants provoqués par le premier EP de Vimala, projet parisien qu’il convient de s’injecter à hautes doses dans les veines, tant sa beauté et ses étrangetés inhérentes sont bouleversantes et versatiles. Comme suspendu par un fil invisible au-dessus d’un ciel cotonneux et rassurant, l’art ici exposé se fait précieux, intime et inexorablement attirant. Trois titres et deux remixes donnant à l’ensemble une cohérence entre merveilles et intrigues, mais se démarquant continuellement de tous les codes sonores que l’on connaissait jusque là.

« Teenagers », d’abord artificiel et synthétique, devient peu-à-peu vibrant, mouvant sous nos doigts et dans nos esprits en s’y glissant sans prévenir, entre voix fantomatiques et thème au clavier décalé, dissonant mais totalement obsédant. On retient sa respiration, on s’immerge dans ce timbre aigu et déformé, qui nous hante et nous malmène pour mieux nous étreindre. « Sailing Soul » et son piano réservé et cristallin nous paralyse par sa beauté intrinsèque, sa simplicité bientôt rejointe par des loops respectueux d’une réelle idée du plaisir de l’errance et de la contemplation. Sans jamais prendre le pas sur l’humain, le numérique se met à son service pour porter encore plus loin les émotions brutes et radicales de ces chansons aussi désirables que troublantes. « The End of a Sailing Soul », accueillant en son sein des cordes bientôt rejointes par des sonorités qui nous transpercent le cœur et l’âme, parachève ce tableau idyllique d’un rêve éveillé, d’une obsession qui devient aussi indispensable que le plus doux des stupéfiants.

Les deux réinterprétations de « Teenagers », loin d’être anodines, donnent au contraire une vision toujours plus universelle de la musique de Vimala. Le « Sauvage Remix », à l’esprit pop et rock dans son pont central, transgresse les lois de la piste originelle pour la porter dans des sphères électriques et puissantes, sans jamais dénaturer le matériau d’origine. le « Jaune Remix », quant à lui, se fait beaucoup plus atmosphérique et sensuel, serpentant dans les fondations de la première offrande du groupe. Au final, ce « First EP » est aussi intime qu’ouvert à l’intellect et à l’affect, car parcourant des territoires jamais explorés et vierges de toute présence offensante. Vimala frappe un grand coup, nous laissant aussi bien enivrés qu’hypnotisés par son œuvre. Sublime.

« First EP » de Vimala est disponible depuis le 27 janvier 2017 chez Opening Light Musique.

Retrouvez Vimala sur :
FacebookSoundcloud