Menu

[Clip] Watine – Les Appalaches

Difficile de mettre en images les extraits du nouvel album de Watine, tant la poésie de son verbe en français semble au premier abord se suffire à elle-même pour peindre l’imagination de l’auditeur. L’artiste Johanna Hand a pourtant relevé le défi, en compagnie de la grande dame. Et le résultat est tout simplement magique.

crédit : Johanna Hand

crédit : Johanna Hand

Une quête qui nous plonge dans l’inconnu et dans la psyché de deux créatrices que tout semblait devoir réunir. En un peu plus de quatre minutes, Watine et Johanna Hand explorent ensemble ce rêve que le sommeil qui naît dans Les Appalaches vient doucement bercer. Des mots inconscients apparaissent furtivement et accompagnent l’errance de la musicienne dans des contrées sauvages, où le noir et blanc épouse le songe et le destin constamment recherché, celui qui est à portée de main mais que l’on ne fait qu’effleurer. Entre le tumulte de la ville qu’elle surplombe et la forêt qui l’attire, qu’elle a besoin de frôler du bout des doigts, Watine se perd, s’émerveille, s’imprègne. Et lorsque la couleur s’invite dans ce paysage fantasmagorique, c’est au travers d’une peinture qui accompagne en parallèle l’onirisme de l’égarement. Tant et si bien que les deux se confondent et laissent le spectateur contemplatif devant un magnifique mariage de la fantaisie champêtre et du trait toujours précis de Johanna Hand.

Le personnage irréel qui se dessine sous la plume et les pinceaux devient alors la chanteuse elle-même, héroïne de la mélancolie naturelle qui émane de chaque plan ; symbiose parfaite des éléments, de leur constante révélation au gré des circonvolutions, là où le corps et l’illustration ne font plus qu’un. Avec ce court-métrage aux doux parfums de périple dans l’inconnu, de besoin de se détacher de la réalité pour vivre le songe dans ses plus intenses profondeurs, Watine a trouvé, grâce à Johanna Hand, la complice idéale de ses remarquables poésies. Sublime et hypnotique.

Retrouvez Watine sur :
Site officielFacebookBandcamp