[LP] The Horrors – V

Ne trouvez-vous pas les moqueries que le groupe reçoit à chaque nouvelle sortie très agaçantes ? À les entendre, The Horrors aurait descendu son falzar dès lors qu’eurent sonné les trompettes du succès. Rassurons-nous : une fois de plus, les Anglais ne sont pas devenus les nouveaux Coldplay et parviennent même à effectuer une mue qui leur sied à merveille.

Forcément, après l’inaugural « Strange House » qui nommait l’influence des Cramps et des Stooges presque une décennie avant le retour en bonne grâce du garage, et le déjà classique « Primary Colours », où rarement le shoegaze ne s’est montré aussi innovant, « Skying » et « Luminous » avaient de quoi dérouter, tant les entrelacs de guitares semblaient éclaircis et la voix de Faris Badwan plus assumée et mise en valeur.

« V » ne revient pas au son qui a rendu The Horrors populaire, au point d’obtenir en 2009 le convoité Mercury Prize pour le susmentionné « Primary Colours ». Au contraire, le groupe avance toujours un peu plus vers ce son éthéré et ces ambitions mélodiques, sauf qu’aujourd’hui, tout cela sonne comme une évidence.

The Horrors se serait-il laissé convaincre par la nonchalance et le pas de danse débonnaire de Jagwar Ma ? A écouter « V », l’influence des Australiens paraît toute nommée : des sonorités dub pointent le nez ci-et-là (« Press Enter To Exit »), Faris Badwan s’autorise à s’exprimer avec tendresse (« Gathering ») et la volonté dance est enfin assumée (« Something To Remember Me By »). Les synthétiseurs de Tom Cowan amènent une touche industrielle que n’aurait pas totalement reniée Depeche Mode, voire Nine Inch Nails, tandis que les riffs de guitares, moins massifs et plus mélodiques peut-être, peuvent rappeler par moments Talking Heads.

Avec, en dix ans de carrière, déjà cinq albums très différents au compteur, on peut compter The Horrors parmi les groupes importants du rock indépendant. Fort à parier que « V » ne réconciliera pas les râleurs ; tant pis. Il serait pourtant très dommage de passer à côté de ce grand disque de pop à l’ombre des corbeaux.

crédit : Nic Shonfeld

« V  » de The Horrors est disponible depuis le 22 septembre 2017 chez XL Recordings.


Retrouvez The Horrors sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami