[LP] The Dizzy Brains – Out of the Cage

Quelques mois seulement après le largage de son premier EP, « Vangy », et un triomphe aux dernières Trans Musicales, The Dizzy Brains (les cerveaux étourdis) revient chez nous pour une flopée de concerts à travers tout le pays et, surtout, un premier album dans la foulée, « Out of the Cage ». Verdict ? Même pas le temps de souffler ! Les amplis sont chauffés à blanc, les riffs percutants et les rythmes endiablés, comme le corps de ce chanteur sautillant en live tel un possédé !

The Dizzy Brains - Out of the Cage

Le punk est mort, vive le punk ! Telles sont les injonctions que nous pouvions lire dans les médias depuis que le punk s’est écarté du devant de la scène dans les années 80. Pourtant, force est de constater qu’il semble encore briller de mille feux, que ce soit chez les puristes ou chez les ambitieux qui le mixent avec d’autres univers sonores. Il continue de s’étendre et nous revient toujours dans les dents comme un uppercut. Alors, si certains sont encore à ressasser le passé, branchez donc un peu votre sono sur The Dizzy Brains et son premier album, « Out of the Cage ».

Encore inconnus au bataillon il y a quelques mois, ces quatre jeunes garçons, la vingtaine et en provenance des contrées malgaches de Tananarive, viennent secouer les codes de la bienséance de leur magnifique île, habitée par la violence, la corruption et la pauvreté. En anglais comme en malgache et même en français (une agréable reprise des « Cactus » de Jacques Dutronc), nous nous laissons embarquer à vivre allure à travers les treize plages punk-rock tendance garage de cet album, dans lequel son chanteur, Eddy, crache sa fureur contre les perspectives dégingandées offertes par leur pays. Fuck the « no future » way of thinking !

Vendu à la presse et au public avec la jolie étiquette « découvert aux Trans », The Dizzy Brains cache plus d’un trésor efficace et maîtrisé. Inspiré par les Kinks ou les Stooges, nous en retrouvons l’empreinte dans la fougue (« Boom »), la crasse (« Out of the Cage ») ou les sursauts rock’n’rollesques (« I’ve Got It »). Et, si les jeux de cordes et les batteries frappent avec épaisseur, ils sont également capables de résonner avec rondeur, rappelant quelques-uns des gimmicks reggae (« Brain Attack »).

De même, si nous apercevons les contours d’une ballade (« Baby Jane », déjà présente sur « Vangy ») tout de même bien énervée, ce disque nous consume dans un flot continu d’accords puissants et rageurs. Aucun répit, sans pour autant nous étouffer, avec cette voix fluctuant avec panache au sein des instrumentations, tout en nous servant des lyrics qui abordent la vie, les amis, l’amour, le cul et, bien entendu, la haine d’une société en pleine déliquescence.

Clairement, si The Dizzy Brains n’innove à aucun moment, il nous propose ici un combo très efficace et en aucun cas tronqué, comme cela peut souvent se produire du fait d’un engagement en carton et de colères dignes de fils à papas. Nous avons affaire à un premier album tout en justesse, qui tisse un lien entre le passé et le présent en rendant hommage à ses idoles. Actualisation d’un héritage, « Out of the Cage » galvanisera les amateurs d’un rock bien trempé mais jamais étouffant, grâce à sa folle joie de vivre et à ses compositions explosives. Reste à voir désormais si le projet malgache passera la difficile étape du premier album. Nous le leur souhaitons. Écouter une si belle revanche sur la vie fait tout de même du bien aux oreilles !

The Dizzy Brains

« Out of the Cage » de The Dizzy Brains, sortie le 13 mai 2016 chez Libertalia Music.


Retrouvez The Dizzy Brains sur :
Site officielFacebookBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami