The Dancers : créateurs de single

Crédit : Stuart Nicholls

Depuis des années, les journalistes nous bassinent comme quoi le rock français serait inexistant, voire mort et qu’on devrait se coltiner des « bébés rockeurs » aux trois accords. The Dancers est là pour nous prouver le contraire ; une bonne claque dans la tronche. Non, le rock français n’est pas enterré, et il est même parfois bien plus jouissif que celui de nos amis britanniques ou américains. The Dancers, c’est un volcan en éruption : toute la fouge de la jeunesse pour des compositions enfiévrées.

Ex Misty Socks, le groupe n’est pas nouveau dans le paysage hexagonal (et ce n’est pas non plus la première fois que j’entends parler d’eux). Par ailleurs, ils n’ont pas attendu le nombre des années pour apprendre à composer. Chacun de leurs EP comporte des tubes en puissance, le dernier enfonçant davantage le clou. Ce nouvel opus, New Chemistry, est un condensé de leur talent. The Dancers a su prendre le meilleur de chaque mouvement : les vieux synthés de la New Wave, le rythme dansant des groupes américains et un punch typiquement british, pour délivrer une bien jolie galette. Leur single Eyes Closed (offert gentiment en téléchargement légal) est un bijou de composition ; tout comme ses frères, à vrai dire.

Et le trio n’a pas choisi son nom par hasard. Il le proclame haut et fort : il faut danser ! Le pire, c’est que ça marche. Il faut noter par ailleurs que leur EP, enregistré, mixé et réalisé par Antoine Thibaudeau, possède une qualité de son complètement hallucinante. Coup de coeur : le titre Running, mon bébé. J’y retrouve le son de White Lies couplé au punch des Killers. La voix douce de Clémentine, ajoutée à celle de Corentin, ouvre énormément le son du groupe et permet, par la même occasion, d’alterner le mélange des genres. Il est clairement impossible de s’en lasser.

Maintenant, qu’on se le dise : The Dancers est une machine à tubes. Aucun de leurs morceaux ne me barbe. Je suis resté scotché sur mon siège à l’écoute de leur EP tellement le son est clean, dansant et leurs compositions emmenées d’une main de maître.

Crédit : Benjamin McMahon

« Oui ! Ils sont français ! » Voilà à quoi je pense à l’écoute d’un tel groupe.

Au fait : www.welovethedancers.com

Partager cet article avec un ami