[EP] The Ashes – Noisily Surfing, volume 1

Formé en 2012, The Ashes est un combo parisien original. Qualifier sa musique n’est pas si facile. Dream pop ? Surf ? Noise ? Probablement tout ça à la fois.

The Ashes - Noisily Surfing volume 1

Il y a du « Wave of Mutilation » là-dedans, entendez par là une influence Pixies qui s’exprime par une basse envoûtante, mais qu’on aurait choisi d’encercler de guitares étourdissantes remplies d’effets. Nous avons donc ici une musique très produite, mais contrairement à ce qui se passe trop souvent avec les groupes qui chérissent à ce point les productions léchées, le tout est loin d’être dénué de mélodies, et The Ashes ne se cache pas derrière son (joli) mur du son.

C’est finalement le titre de l’EP, « Noisily Surfing, volume 1 », qui raconte le mieux cette musique, et cette impression de surfer, comme le groupe le dit lui-même, sur une plage de cendres.
Saluons au passage l’esthétique soignée du projet : une pochette élégante, et un clip qui l’est tout autant, qui parvient à traduire la nostalgie qui s’échappe de « CA Light ». Ce premier extrait est aussi le titre qui ouvre l’EP, et de fort belle manière. The Ashes propose ici un tube entêtant, qu’on a hâte d’écouter en été. Les rythmiques sont tendues mais les mélodies, elles, sont sucrées, à l’image des trois autres titres qui composent l’enregistrement.

Tout juste pourrait-on reprocher le manque de diversité dans les textures, mais c’est une composante de ce style et aussi ce qui permet aux Ashes d’affirmer leur patte. De toute manière, la bande préfère surprendre par ses breaks inattendus ou ses guitares qui semblent surgir de nulle part. Comme sur « Inside And Out », qui appâte l’auditeur avant de mieux lui balancer un uppercut sous la forme d’un riff vicieux qui vient s’approprier le morceau au bout de deux minutes.
« Ghost King » n’est pas en reste. Hargneuse, elle balance un refrain jubilatoire avant de conclure sur un finish hypnotique.
« Just A Place » conclue le disque avec sa basse lourde et ses chœurs vaporeux. Une courte chanson de deux minutes trente, qui s’échappe du canvas couplet-refrain pour tracer sa propre route.

Ces treize minutes passent extrêmement vite grâce à la créativité du trio et sa capacité à surprendre à chaque détour, et donnent envie d’en entendre davantage. Ça tombe bien, le groupe a pour projet de sortir un nouvel EP tous les 4 à 6 mois, avec un enregistrement pour le prochain volume qui devrait débuter prochainement. Vite la suite !

« Noisily Surfing, volume 1 » de The Ashes est disponible depuis le 25 décembre 2015 chez Mad Tea Party.


Retrouvez The Ashes sur :
Site officielFacebookBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami