[Clip] [Exclusivité] Supamoon – Wolf (orchestral version)

Avec ce titre inédit, Supamoon nous emmène purement et simplement dans une autre dimension. Celle où son œuvre éclate au grand jour grâce à l’apport conséquent de l’orchestre ; et celle, plus intense encore, d’un effacement parfait des frontières musicales. Le résultat, filmé avec précision et émotion par Kevin Froly, est un spectacle d’une incroyable intensité.

La dynamique inhérente à cette captation de « Wolf » laisse le spectateur totalement hypnotisé. En effet, la chanson de Supamoon, déjà puissante vocalement et musicalement, explose dans un son et lumières précis, audacieux et au rythme savamment dosé et calculé. Ici, le plaisir que l’on éprouve lors de la prestation, quand la caméra tourne au cœur de la salle Elmediator de Perpignan, s’amplifie le long des cuivres, des chœurs, des cordes et d’un piano tendu entre ces derniers comme le fil rouge de l’événement, tandis que Claudia pose une voix affirmée sur cet écrin rare et précieux. La métamorphose des sonorités en un ouragan jazz se fait spontanément et guérit, par sa sensibilité, nos maux les plus profonds.

« Wolf » n’est pas une simple démonstration ; c’est la rencontre de femmes et d’hommes unis autour de partitions, de mélodies, d’un partage qui, à l’écran, démontre la terrassante capacité de chacun à écouter l’autre et à inscrire son propre ADN dans celui de l’œuvre en gestation. Lorsque tout s’éteint sur un ultime sourire, quelques secondes de silence leur permettent, en conscience, de se tourner vers nous, abasourdis, heureux. Et à jamais conquis par ce qui restera, très longtemps, un pilier essentiel de la création artistique.

« Supamoon » de Supamoon, disponible depuis le 6 mars 2020.


Retrouvez Supamoon sur :
Site officielFacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami