[LP] Rhum For Pauline – Leaving Florida

Si certains festivaliers auront eu la chance de découvrir pendant l’été les nouvelles compositions de Rhum For Pauline, sous un beau soleil qui colle si justement à sa musique, c’est que le quintette indie pop nantais préparait pour la rentrée la sortie de son premier album « Leaving Florida ».

Rhum For Pauline - Leaving Florida

Après trois EPs, « Miami » en 2010, « Can Reach The Top » en 2012 et le très frais « When Endless Ends » sorti à la mi-juin, la formation emmenée par Romain Lallement s’exprime enfin sur un format long à travers neuf chansons pop inventives et ensorcelantes.
Si la voix cristalline, la basse envoûtante (presque vivante), la batterie énergique et la guitare 80’s, que l’on associe immédiatement au son des Nantais, sont immédiatement présentes, Rhum For Pauline a pris le temps de faire mûrir ses constructions instrumentales. Celles-ci bénéficient grandement de la présence de nouvelles recrues ; Antonin Pierre à la guitare et Raphaël d’Hervez (Pégase) au clavier, venues apporter de nouvelles couleurs et de bien belles nuances au projet. Les compositions se font précises et intelligentes sans jamais en faire trop. Instinctives, naturelles, voire animales ; la priorité est accordée à l’émotion.

« When Endless Ends », dernier EP en date, sorti en juin dernier, nous donnait déjà un bel aperçu de ce dont la nouvelle formation était capable. Le piano, mis en avant par de superbes nappes, permettait à la voix de Romain de se dérouler sur un tapis mélancolique envoûtant. Les accords de guitares prenaient le temps de se poser, de s’essayer à de nouvelles sonorités, pour revenir ensuite avec autant de fraîcheur et d’énergie que possible.

« Leaving Florida » nous fait voyager au cœur d’un son pris entre les années 80 et une époque résolument plus moderne. Il nous porte entre les USA, l’Angleterre et la France, entre la mélancolie et l’envie de danser.
En ouverture, « When Endless Ends », revient sur les bases du nouveau son du groupe sublimé par un jeu séduisant entre soul et pop, et des harmonies déstabilisantes d’équilibre. Et enchaîne avec « Florida », une chanson libératrice ; plus brute, plus rock, plus écorchée, qui fait d’abord monter la fièvre au rythme de la basse et de la guitare, puis libère une énergie folle qui excite nos sens. Impossible de résister !
« Alone with Everyone » et « Camera » nous emmènent dans des univers extraordinaires où tous les mélanges de genres sont permis. Rhum for Pauline joue sur les répétitions hypnotisantes et fait évoluer ses compositions avec puissance et précision. La fraîcheur du projet ressort, ensuite, plus forte et plus brillante sur « Coochie » et « No Hugs », marquée par une mélodie aux couleurs eighties, alors que « Masquerade » et « Miss » viennent immédiatement rappeler le nouveau visage des Nantais, plus solennel et serein ; définitivement captivant.

« Leaving Florida » finit en beauté sur « Pan Peter », qui, avec seulement quatre notes de piano accompagnant la magnifique voix cristalline de Romain, nous fait très fortement vibrer.
Rhum for Pauline a pris le temps de peaufiner chaque détail, chaque transition, chaque ambiance de son premier album, sans perdre au passage son énergie et sa sensibilité caractéristiques.

crédit : Camille Dronne
crédit : Camille Dronne

Avec « Leaving Florida », les cinq Nantais nous régalent avec leur pop rêveuse ; fruit d’un véritable travail d’orfèvre au niveau des compositions et bénéficiant d’une production à la hauteur. Une aventure émotionnelle forte.

« Leaving Florida » de Rhum For Pauline, sortie le 25 septembre 2015 chez A+LSO / Fvtvr Records.


Retrouvez Rhum For Pauline sur :
FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami