Découverte Suédoise : Old Kerry Mckee

Joakim Malmborg est un musicien suédois dont j’ai entendu parler il y a de ça quelque temps, en me perdant sur internet. Je suis d’abord tombé sur une vidéo de la chanson All Roses Shall Die. Une vidéo pour le moins faite maison, une vidéo que j’ai regardée et appréciée non pas pour la beauté de l’image, mais vraiment pour la puissance vocale de son chanteur. Et à l’époque, j’ignorais tout, enfin tout ce qu’il y a d’important.  J’ignorais, en effet, que le chanteur était également le guitariste, mais aussi le percussionniste, l’écrivain et le compositeur  du projet ; oui, j’ignorais le principal. Car si la voix de Malmborg est impressionnante d’intensité – aussi bien vocale qu’émotive – , le musicien épate également dans sa capacité à tout faire en solitaire. Un homme-orchestre sombre et passionné qui m’a fait le plaisir de répondre à quelques une de mes questions.

  • Qui es-tu Old Kerry Mckee, qu’est-ce que la France a besoin de connaître à ton sujet ?

Hey, donc je viens de la ville de Gothenburg en Suède, et je viens juste de déménager dans une cabane en dehors de la ville, dans un petit village appelé Tomtebacka. J’aime écouter Townes Van Zandt et j’apprécie la compagnie d’un bon verre de Bourbon.

  • On peut parler de toi en tant qu’homme-orchestre, comment se fait-il que tu joues tout seul, et pourquoi ?

J’ai commencé en tant que guitariste dans un groupe de death métal et je suis passé à la batterie un peu après. Puis j’ai vendu toutes mes  guitares électriques, j’ai acheté une acoustique et enfin, j’ai commencé à écrire des chansons. Et en y réfléchissant, je pense que c’est ce qui m’a mené là où je suis aujourd’hui .

  • Je suis à peine capable de marcher et d’écouter de la musique en même temps. Explique-moi comment tu parviens à jouer de la guitare, de l’harmonica, des percussions en t’occupant aussi du vocal . Quel est ton secret ?

Héhé, je suppose qu’il n’y a pas de secrets, si ce n’est s’entrainer encore et encore.

  • Quand as- tu commencé ce projet ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de le faire ?

J’ai commencé le projet Old Kerry Mckee en 2008. J’ai donné un premier concert en première partie de Benjamin Folke Thomas dans un petit bar de Gothenburg en 2009. Et c’était en tant que chanteur. Je suppose que je voulais essayer quelque chose d’autre et puis j’avais quelques chansons qui n’allaient pas très bien avec une sept cordes et une double pédale.

  • Ta musique est assez sombre : des mélodies poignantes, des mots durs. Certains musiciens écrivent de la musique triste pour expliquer au combien ils sont heureux, es-tu comme ça ?

Ouais, je suppose qu’on peut dire que ma musique est plutôt noire. Je travaille avec des gens vieux, dépressifs et un peu fous, et je pense que ça se reflète dans mes textes et ma musique. Je suis aussi inspiré par des gens qui n’ont pas eu des vies faciles, je pense à Johnny Cash ou Townes Van Zandt. On a tous plus ou moins des vies difficiles, c’est assez inspirant, je trouve.

  • Je tuerais pour avoir une voix comme la tienne, qui as-tu assassiné pour l’avoir ?

HAHA, merci ? Étrangement, je n’aime pas ma propre voix, mais j’aime pouvoir chanter mes chansons. Au fond, je n’ai jamais essayé d’être un  « bon » chanteur.

  • Penses-tu que la Suède est un pays favorable au développement musical ? Est-ce un pays avec une grosse communauté musicale ?

Oui, je pense qu’il plein de très bons groupes Suédois. Je pense notamment à des groupes de métal ou de hardcore. Ceci dit, il n’y malheureusement pas beaucoup de musiciens venant du folk ou du blues par ici.

  • Je pense que le suédois est une super langue en musique, mais pas très facile à comprendre. Est-ce que c’est une des raisons pour lesquelles tu écris et chantes en anglais ?

J’aime le suédois, mais tu sais ; si je le chantais, personne en dehors de la Scandinavie, ne saurait de quoi je parle. En Allemagne par exemple, même si je n’y suis pas vraiment connu, il y a quelques personnes qui aiment et suivent ce que je fais. Puis, c’est difficile de chanter du blues en suédois.

  •  Qu’écoutes-tu en ce moment ?

L’année dernière, beaucoup de Townes Van Zandt, en ce moment du Enrico Caruso. Et je viens juste d’écouter quelques-unes des nouvelles chansons de Jack Day et mes amis de As Your Drown, c’est leur nouvel album .

  •  Considérant que j’aime ce que tu fais, que me conseillerais-tu musicalement ?

Certains comparent ma musique a un mélange entre Woven Hand et TTMOE ( cf : The Tallest Man on Earth). Mes plus grosses influences sont Roscoe Holcomb, Bob Dylan et Reverent Gary Davis.

  • Qu’est-ce qui va se passer pour toi prochainement ? Parle-nous de tes actualités ; une tournée, un album ?

Je vais enregistrer mon premier album, reste à décider les chansons qui seront dessus et le lieu. Puis, c’est pas encore confirmé à cent pour cent, mais si tout se passe bien, je devrais partir en tournée à la mi-janvier avec deux autres groupes pour deux semaines, ça commencerai en Allemagne pour finir en Angleterre.

  • Merci infiniment Joakim.

Partager cet article avec un ami