Rencontre avec Odiens

Pour illuminer votre journée, j’ai rencontré le quintet italien Odiens. Créé au printemps 2011 suite à la dissolution de deux projets Ballast  et Lapsus, le groupe romain s’inspire autant de l’indie rock et de la new wave que des années 60. Alors, partants pour cette virée à Rome avec Odiens ?

Odiens

  • Bonjour Odiens ! Comment allez-vous ?

Odiens : Bonjour à tous ! Nous allons très bien !

  • Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d’indiemusic ?

Valerio : Valerio, 23 ans, je suis le batteur du groupe. J’étudie les langues et les littératures européennes (russe et anglais).
Flavio, 25 ans, est le chanteur et étudie la cinématographie tout en se passionnant pour la photographie.
Alessio, que je connais depuis mes 7 ans, en a 25 aujourd’hui. C’est le guitariste du groupe, et il étudie tout comme Flavio le cinéma. Il est plutôt branché indie pop, même si son groupe favori reste Korn. J’oubliais, c’est également un grand fan du SS Lazio.
Daniele, 28 ans, joue de la guitare et en a fait son métier. Comparé au reste du groupe, c’est le seul musicien pro.
Enfin, Matteo, 38 ans, est notre bassiste, mais c’est également un photographe très talentueux. On le taquine souvent sur son âge en le considérant un peu comme le « grand-père » d’Odiens.

  • Revenons sur la création de votre groupe. Pouvez-vous nous dire comment vous vous êtes rencontré ?

Valerio : Nous nous sommes rencontré Flavio et moi à l’école. Nous avions alors 14 ans, et nous avons commencé à jouer ensemble. Le plus drôle, c’est qu’il n’était pas encore un chanteur, et j’étais encore moins batteur. Il m’a dit « Je peux chanter » et j’ai dit « Je peux faire de la batterie » et ça s’est fait comme ça, naturellement. Nous sommes originaires de Rome, à l’exception de notre bassiste qui lui vient de Bergame (Italie du Nord).

crédit : Messer Manue
crédit : Messer Manue
  • Pourquoi avez-vous appelé votre groupe « Odiens » ?

Odiens : Notre nom est en fait un jeu de mots entre « public » (audience en anglais) et « odio », un verbe latin qui veut dire « haïr ». Nous avons pensé que c’était une bonne opposition !

  • Comment le choix de l’italien s’est-il imposé au sein de votre projet ? Vous n’avez jamais été tentés par l’anglais ?

Odiens : Non, absolument pas ! Lorsque nous avons monté le projet, nous avons décidé de chanter en italien plutôt qu’en anglais parce que c’était tout simplement plus facile, et donc plus évident pour nous d’écrire des chansons dans notre langue. Il nous a semblé plus intéressant de chanter en italien des titres inspirés du style européen. Ce mélange nous a aidés à trouver notre propre empreinte musicale.

  • Justement, quelles sont vos inspirations musicales ?

Odiens : Nous aimons la musique pop au sens large. Nous puisons notre inspiration notamment chez les Beatles, les Rolling Stones, les Kinks, Led Zeppelin, mais aussi par chez des compositeurs italiens comme Luigi Tenco, Lucio Battisti, Fabrizio De André, ou encore chez les Américains de The National (moi et Flavio en sommes de grands fans), ou encore chez vos Français de Phoenix.

 crédit : Messer Manue
crédit : Messer Manue
  • J’ai cru comprendre que l’indie rock est également à la mode en Italie. Comment faites-vous votre place parmi tous les autres ?

Odiens : Il y a en effet beaucoup de groupes, et des bons aussi. Il est difficile de trouver une place parmi eux, mais c’est également ce qui rend la chose très stimulante. Nous essayons de jouer lors de leurs premières parties, de rencontrer leur public et de  trouver l’inspiration auprès d’eux.

  • Vous avez eu l’occasion de tourner dans toute l’Italie. Quels souvenirs en gardez-vous ? Y a-t-il une différence de public entre ces villes ?

Odiens : La grande différence est visible surtout entre le sud et le nord de l’Italie. Entre Rome et Milan, le public n’a rien à voir. Le public milanais est plus en recherche d’un style « radicalement plus chic » que le public romain.

  • Quels sont vos projets pour 2014 ?

Odiens : Nous allons préparer une nouvelle tournée en Italie et travailler à la sortie de notre second album.
Au passage, nous n’avons pas encore eu la chance de jouer en France, mais ça serait assurément un rêve pour nous cinq d’y faire un tour !

  • Quelles seront les nouveautés de ce second album ?

Odiens : Le second album sera probablement plus intense avec une touche psychédélique, mais le fil conducteur sera toujours les mélodies des années 60.

  • Quel est le titre que vous préférez le plus dans votre album ?

Valerio : Personnellement, je préfère les titres plus « rock » qui s’avèrent être les plus intéressants pour un batteur. Par contre, nous adorons jouer le titre « Ok, il disprezzo è giusto » en live.

  • Comment voyez-vous l’évolution de votre groupe dans les années à venir?

Odiens : Eh bien, ce n’est pas une réponse facile. Nous aimons tous la musique pop, mais tous d’une manière différente. Nous aimerions trouver un son personnel indépendamment de ce que nous avons l’habitude de jouer. Ce serait formidable ! Sinon peut-être que bien nous allons juste jouer du speed métal dans les années à venir (rire).

  • Quel serait votre plus grand rêve ?

Odiens : Ce serait d’avoir comme guest Paul McCartney lors de notre tournée !

  • Dernière question. Quels sont les groupes français que vous aimez ? Et quel est votre artiste préféré ?

Odiens : Nous aimons en réalité beaucoup de groupes français. Ca va de Daft Punk à Air, en passant par Noir Désir, Phoenix, M83, Justice et Yann Tiersen. Nous apprécions également des artistes « indépendants » comme Kap Bambino, Sébastien Tellier et Jamaica. Tout comme nous aimons les « classiques » Édith Piaf, Gainsbourg et Aznavour, ce qui colle parfaitement à nos influences 60s. Pour ce qui est de notre artiste préféré, on pense incontestablement au talentueux Nino Ferrer (moitié italien, moitié français).

crédit : Messer Manue
crédit : Messer Manue
  • Merci pour cette belle interview. Nous vous souhaitons une belle réussite.

Odiens : Merci surtout à vous de nous avoir rencontrés. À très bientôt à Rome, on l’espère !

facebook.com/OdiensOfficial
youtube.com/user/OdiensOfficial
soundcloud.com/odiens

Partager cet article avec un ami