[LP] Maxïmo Park – Too Much Information

Un an et demi seulement après le (très) bon « The National Health », le quintet de Newcastle revient en force avec un cinquième opus à la fois proche et différent de leur précédent travail. Retour sur un « Too Much Information » rempli de belles promesses.

Maximo Park - Too Much Information

Si l’album démarre avec un « Give, Get, Take » qui rappelle fortement les opus précédents, la coldwave emprunte d’une certaine gravité de « Brain Cells » nous embarque sur une route radicalement différente, mais tout aussi efficace. La voix toute en retenue de Paul Smith se veut très plaisante et attirante. Il en est de même pour « Leave This Island » qui vous arracherait presque quelques larmes. Une voix enchanteresse, un air triste de piano complétées de paroles poignantes, le groupe signe là un single qui fera mouche à tous les coups.

Entre pop et coldwave, « Lydia, the ink will never dry » n’est, quant à elle, pas sans rappeler (selon les dires du guitariste Ducan Lloyd) l’excellent « Books from Boxes » (Our Earthly Pleasures).

Quant à la suite de l’album, que dire si ce n’est qu’il nous attire dans une spirale remplie de perles pop (« Is it True ? », « Midnight on the Hill ») agrémentées de quelques chansons aux guitares furieuses et aux paroles scandées à une vitesse assez vertigineuse (« I Recognise The Light »). Sans oublier le dansant et très rock(n’roll) « Her Name Was Audre », morceau que vous aurez certainement envie d’écouter tous les jours tellement le combo guitare/batterie fonctionne à merveille et oblige vos pieds à entamer une danse effrénée.

Pour clôturer ce merveilleux album, le groupe a choisi une ballade pop très poignante « Where we’re going », jouant sur des rythmes qui vous guideront là où bon vous semble. Sans oublier des chœurs qui donnent un relief très agréable à la chanson.

Jouant sur des rythmes différents auxquels s’ajoutent des paroles finement travaillées, la magie opère dès la première écoute et vous voilà donc attiré(e)s dans un univers particulier dont vous aurez du mal à vous détacher.

Frôlant parfois la perfection, Maxïmo Park emporte haut la main les paris avec « Too Much Information ». Et on ne peut que leur souhaiter enfin un succès amplement mérité dans l’hexagone.

Mäximo Park

« Too Much Information » de Maxïmo Park, disponible depuis le 3 février 2014 chez [PIAS] / Daylighting.


Retrouvez Maxïmo Park sur :
Site officielFacebook

Partager cet article avec un ami