Quand Future Dust retourne le Bus Palladium

Voir un jeune groupe en concert une fois, c’est bien. Mais le voir à plusieurs moments, c’est mieux. Pour la simple et bonne raison que cela permet d’apprécier son évolution, qu’elle soit positive ou négative. C’est ce que j’ai fait avec Future Dust. J’ai découvert le groupe à l’époque où il s’appelait encore Oscar. Le concert se passait au T’es Rock Coco en 2011.
À l’époque j’étais plutôt surpris de leur prestation, mais cela restait perfectible. Deux ans plus tard, mon avis a évolué.

Future Dust

C’est Jocelyn, leur manager, qui m’a prévenu, il y a quelques semaines que Future Dust venait se produire au Bus Palladium, à Paris. Gentiment, il m’a proposé une invitation. Et vu que vous êtes en train de lire le début du live-report, vous vous doutez que j’ai accepté !
Sur les coups de 20h30, je retrouve Jocelyn et les membres du groupe. Je suis assez surpris par leur décontraction. Le Bus Palladium reste une salle renommée de la capitale. Et même s’ils sont déjà venus trois fois s’y produire, cela reste une date importante.

Avant de monter sur scène, ils se détendent avec leurs amis venus pour l’occasion. L’heure tourne et le quatuor angevin entre en piste. Et dès le départ ça sent la maîtrise. Le set a bien évolué et on sent que Future Dust est en train de trouver son empreinte.

Future Dust

En quelques morceaux, ou plutôt quelques tubes, ils réussissent à se mettre la salle (pleine) dans la poche. Le public ne peut s’empêcher de danser sur « Across The Haze », titre le plus réussi du quatuor. Il faut dire que les petites notes jouées par Stw sont très entraînantes.

Future Dust

Alors qu’ils ouvraient la soirée, les Angevins sont parvenus à séduire toutes les personnes présentes et les applaudissements qu’ils ont récoltés à la fin du concert étaient tout sauf forcés. En sueur, mais satisfaits de leur prestation, les Future Dust sont venus, ils ont vu et ils ont vaincu. Il s’agit assurément d’un groupe à suivre.

facebook.com/futuredusttheband
soundcloud.com/wearefuturedust
futuredust1.bandcamp.com

Partager cet article avec un ami