[EP] Futsu – Semi-Phantom

Après son 1er album l’année dernière, entre new-wave et surf-rock, le sextet franco-australien Futsu est de retour, chevauchant son nouvel EP baptisé « Semi-Phantom », qui reprend leur précédente recette et la renouvelle avec des éléments de power-rock !

Futsu - Semi-Phantom

Le projet débute en 2012, fin du monde selon les incas et début de l’aventure chez Futsu. Au début, les six artistes multiplient les concerts dans la capitale et en France pour se faire un nom sur la scène indie-rock. Par la suite, ils lancent une campagne de financement participatif qui donnera envie aux adeptes de faire vivre un 1er album.

Succès au rendez-vous, « Body Island » émergera avec fracas et sera interprété pendant un an à travers une série de concerts dans le pays. Quelques résidences plus tard et un nouveau financement participatif, « Semi-Phantom » dévoile 6 nouveaux titres emprunts d’un pop-rock aux accents électroniques ponctuant d’une touche rétro-futuriste.

Ouverture en grande pompe avec le titre éponyme, distillant un power-rock qui se mêle à des gimmicks new-wave. Des titres reprenant le sillon du pop-rock comme « Scratch Dynamics » ou « Lucid Dreaming » s’ajoutent à la playlist avec de partir sur une ambiance indie-rock avec « Krakatoa ». « Underwater Crush » muscle le jeu avec un power-rock où s’ajoute par instants des nappes électroniques rétro rappelant les vieux films d’invasion extraterrestre de série B. On boucle la boucle avec « Skull Noir », mélodie plus classique de Futsu qui achève l’EP sur une note pas assez relevée.

Version affinée et musclée de leur son, Futsu dévoile un EP qui séduira les adeptes avec de nouvelles ambiances efficaces et entêtantes. Et si on déplore quelques titres assez génériques, on note la présence de bonnes idées développant de nouvelles facettes dans leur répertoire. Toujours aussi proche de son public, certains chœurs ont même été réalisés avec l’aide des donateurs. Une idée qui soude les fans autour d’un groupe, pour de nouvelles aventures très vite.

crédit : Marion Paupin
crédit : Marion Paupin

« Semi-Phantom » de Futsu, disponible depuis le 25 novembre 2016. Autoproduit.


Retrouvez Futsu sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami