[Platine #8] DORRR

Le futur résonne plus que jamais au présent pour Dorota. Parenthèse dream pop en solo en parallèle de l’aventure The Blind Suns qu’elle partage depuis 2014 aux côtés de Romain, la chanteuse angevine nous dévoile ce jour son premier single sous un alias des plus rugissant : DORRR. « The Future is Now » ou la preuve que le confinement a été particulièrement mis à contribution pour certain.e.s pour écrire et composer durant les longs premiers mois de l’année. Le premier single est donc lâché, dépaysant et voyageur, lui qui puise dans la pop ce qu’elle a de plus enivrante et sauvage. Pour mieux saisir les nuances et influences qui gravitent autour de cette nouvelle aventure musicale, Dorota nous en offre une admirable synthèse à travers cinq de ses disques incontournables allant des 80’s à aujourd’hui.

crédit : Marion Fort

Fleetwood Mac – Rumours

Fleetwood Mac est un groupe dont j’ai toujours entendu parler mais je n’ai jamais vraiment pris le temps d’écouter attentivement leurs albums jusqu’à il y a peu et ceci à force de me faire comparer à Stevie Nicks. Je voulais comprendre pourquoi (rire). La découverte de « Dreams » et de ses nombreuses reprises a été une vraie révélation pour moi dans la conception du songwriting. Ce morceau, touchant, beau, intemporel m’a poussé à découvrir la discographie du groupe et en particulier « Rumours », un album qui m’a beaucoup impressionné par sa richesse musicale : ses textes, ses mélodies, ses riffs…. Tous les morceaux sur cet album sont tubesques dans le bon sens du terme. Je ne m’en lasse jamais, c’est un album extrêmement riche, varié et parfaitement cohérent. Un vrai bijou.


The War On Drugs – Lost in The Dream

Découvert en tournées américaines avec The Blind Suns, The War On Drugs a tout de suite sonné très familier, comme si je connaissais leur musique depuis toujours. Une certaine nostalgie dans le son, des guitares planantes mais puissantes, la rythmique « autoroute » qui nous embarque dans un vrai voyage spirituel accompagné par la voix ensorcelante et réverbérée d’Adam Granduciel. « Lost in The Dream » tout comme les autres albums du groupe sont un vrai régal sonore. Des morceaux comme « Red Eyes » ou « Under the Pressure » peuvent tourner en boucle sur ma platine pendant des heures sans que je m’en lasse, bien au contraire – chaque passage est une nouvelle source d’inspiration.


Chvrches – The Bones Of What you Believe

Un groupe que j’ai vu sortir de l’anonymat jusqu’à ce que leur musique dépasse les frontières. Leur premier album « The Bones of What you Believe » m’a tout de suite séduit. Très inspiré par la synthpop des années 80, ce trio écossais manie à merveille les machines et mixe parfaitement des gros sons électroniques avec la voix sublime et les mélodies pop de Lauren Mayberry. Il y a quelque chose de Cyndi Lauper là-dedans. C’est catchy, c’est puissant et très touchant à la fois. C’est certainement l’une des plus fortes inspirations pour Dorrr.


Pond – The Weather

« Someoooooooooone sweep me off my feet ! » Pari réussi pour Pond. Leur coolitude et leurs morceaux pop, légers du premier abord m’ont complétement emballé. On est toujours dans des sonorités assez planantes, des basses électroniques imposantes et un son globalement psychédélique. Ce que j’adore chez Pond, c’est la capacité de rendre tout cela très catchy et easy listening (« Paint Me Silver ») malgré la complexité du son façon indie. Ça évoque les grands Tame Impala. Un kiff total.


Wild Nothing – Nocturne

Cet album a toujours fait l’unanimité dans mon entourage. Je l’ai beaucoup écouté notamment sur la route lors des tournées The Blind Suns. À chaque fois quand je faisais tourner « Nocturne » de Wild Nothing, la réaction des gens présents dans le camion était la même « C’est quoi ce groupe ??? ». Peu connu sur le territoire français et assez mystérieux dans l’ensemble, « Nocturne » de Wild Nothing est un disque qui fait du bien et que j’écoute souvent quand j’ai envie de me détendre. C’est comme une bouffée d’air frais. Ça fait du bien.


« The Future is Now » est le premier extrait de l’album de DORRR à paraître en 2021.

Retrouvez DORRR sur :
FacebookInstagramSoundcloud

Partager cet article avec un ami