[EP] DatA – Soldier’s Flag

Avant un album dont la sortie est prévue au cours de l’année, DatA nous livre pour ce tout début d’année, le 13 janvier exactement chez Ekler’O’Shock, un EP de 6 titres : « Soldier’s Flag ». Le ton est donc donné. Dès la première écoute, les intentions de David « DatA » Guillon paraissent évidentes.

DATA - Soldier's Flag EP

À voir la tracklist de Soldier’s Flag, l’EP flirterait avec l’armée, le combat ou encore la guerre. Sans aller jusqu’à prôner l’effusion de sang, DatA imagine un réveil de nos sens endormis. Peut-être propose-t-il un remède contre cette austère morosité ambiante à laquelle tout être humain relativement lucide aurait envie d’échapper…

Après un premier album “Skywriter” sorti il y a maintenant cinq ans (années durant lesquelles DatA a joué dans de nombreux clubs et festivals aux quatre coins du monde), auquel ont notamment contribué Sébastien Grainger (Death From Above 1979), Benjamin Diamond ou encore Breakbot, il est logique que ce nouvel EP attire notre attention. Et plus que de l’attention, une bonne écoute !

Si les différents morceaux sont dans leur ensemble clairement orientés electro-pop, disons même french touch, une composition et des arrangements électroniques très tranchés confèrent une réelle dimension épique à cet EP. Parce que chaque titre donne envie d’avancer, de marcher, de triompher, telle une meute revancharde. Les mélodies ultra synthétisées et les caisses claires bien aiguisées procurent ce sentiment brut de force. Et ne sont pas sans rappeler le majestueux « Hurry Up, We’re Dreaming » de M83, le « Outrun » d’un certain Kavinsky, ou encore pour son aspect plus pop, le très bon « Alésia » de Housse de Racket.

En plus d’un sentiment de puissance et de vigueur ressenti dans les titres « Soldier’s Flag » et « Desert Eagle », DatA conçoit une réelle ambiance d’assaut, de carnage et de quasi fin du monde, sur le titre « Patriots ». On s’imaginerait presque dans la scène finale d’un Scarface de De Palma, dont rappelons-le, la musique est de Giorgio Moroder. La messe est dite.

crédit : Lara Kiosses
crédit : Lara Kiosses

Heureusement les versions « Club Mix », « Bottin Remix » et celle de « The Reflex Revision » de Soldier’s Flag sont là pour faire du bien et nous détendre un peu. Très clairement axés club, ces morceaux sonnent comme un pied de nez envoyé à tous ceux qui pourraient se conforter dans cette longue attente de meilleurs lendemains. Un peu de légèreté et de groove sur le champ de bataille, voilà sans doute le bon remède !

Vivement la découverte de la couleur choisie par DatA pour l’étendard de son soldat.

« Soldier’s Flag » de DatA, sortie le 13 janvier 2014 chez Ekler’o’Shock.


Retrouvez DatA sur :
FacebookSoundcloud

Partager cet article avec un ami