[EP] Clément Bazin – Return To Forever

Moitié de Hijacked (dont nous présentions il y a peu le nouvel opus), le producteur et multi-instrumentiste Clément Bazin est de retour avec l’EP « Return To Forever ». Entre future beat, electronica, abstract hip-hop et électro-pop, l’artiste nous invite à un déluge de beats savamment orchestré.

Clement Bazin - Return To Forever

Professeur de steeldrums au conservatoire et arrangeurs pour « steelbands » depuis des années, l’artiste débute son aventure musicale en 2012 avec « Inner Voices ». Il mélange beatmaking et mouvements pianistiques délicats, avec la fureur d’une electronica sauvage. Son terrain de prédilection s’affine au fur et à mesure des années et des concerts, s’aventurant dans les méandres de la rêverie et de la nuit. Également homme de main à la solde de Woodkid pendant deux ans et demi, sur une tournée qui l’emmènera côtoyer l’immensité du monde, le compositeur n’a pas pour autant arrêté de composer, encore et toujours, afin de nous offrir ses plus beaux métissages électroniques.

Trois ans après nous avoir révélé les somptueux arrangements de « Night Things » chez With Us Records, il nous convie à l’exploration des atmosphères tropicales et frénétiques de sept mélodies finement programmées. Élégantes et fugaces, les nappes qu’il dessine avec ses machines et son éternel steelpan nous emmènent dans les paysages tropicaux et colorés de son imaginaire.

« With You » débute les hostilités en distillant instantanément l’ivresse et la danse, avec ces montagnes russes aux accents de future beat. « TGTHR » embraye sur les éclats vibrants d’une electronica saisissante, à la fois mélancolique, intense et solaire. Chaque note donne la sensation d’une pleine maîtrise de ses textures numériques et de ses rythmes syncopés qui nous font bondir le cœur. Un peu de féminité avec les envolées de soprano que nous apporte Laëtitia Dana sur le funky « Tangerine ».

À la moitié de l’EP, le musicien diffuse les verbes de l’écrivain américain Charles Bukowski autour des ondulations cristallines de ses machines, insérant une bulle de calme et de contemplation au sein de la tracklist. « Just Wanna Know » poursuit cette course effrénée aux allures de future beat tropicale. Le point d’orgue de cette esthétique se trouve dans le morceau suivant, baptisé « From This Day », alternant le calme et la fureur d’un dancefloor sur lequel on se laisse porter. Le créateur s’essaie même au chant sur la conclusion de ce projet, qui s’intitule sobrement « Almost Time » ; nous rappelant que la fête, comme la vie, est toujours en sursis et qu’il faut apprendre à lâcher prise.

Clement Bazin

« Return To Forever » est un mélange homogène d’influences très diverses, un patchwork coloré où les fragments d’une ethno-pop fusionnent avec les nouvelles modalités artistiques de la future beat. Clément Bazin signe là un troisième EP à la fois plus maîtrisé, mais aussi plus sauvage, s’égarant vers d’autres musicalités qui lui permettront de faire jaillir les visions d’un monde en constante mutation, un monde dans lequel on se perd jusqu’au petit matin.

« Return To Forever » de Clément Bazin, sortie le 10 juin 2016 chez Nowadays Records.


Retrouvez Clément Bazin sur :
FacebookTwitterSoundcloud

Partager cet article avec un ami