[EP] Brace! Brace! – Controlled Weirdness

Artisans d’un garage-psyché non loin de la jangle pop, le duo d’origine Lyonnaise mute en un quatuor sur Paris et transforme sa musique en fulgurance mélodique, sur leur deuxième EP, inspirée des grandes figures du rock indé. 

« Loud Pop from Paris » est-il écrit sur leur compte Bandcamp. Force est de constater que le premier adjectif trouve toute sa signification sur « Controlled Weirdness », qui n’est pourtant en rien dénué d’instants mélancoliques et délicats. Même si le délicat se trouve ici légèrement alambiqué pour notre plus grand plaisir auditif. Après « Worries » en 2014, Brace! Brace! revient à la charge survitaminée pour une expérience sonique d’envergure.

Alors que la vague garage-rock met à terre les adeptes du genre, avec d’innombrables copies de Ty Segall (le grand maître) ou Thee Oh Sees pour ne citer que les têtes d’affiche, le jeune quatuor français connaît bien son héritage américain et tente d’y insuffler leur propre singularité. Dès l’écoute du titre « Underground », 1er single paru en ligne, nous y entendons des gimmicks pop équipés de guitares liquides façon DeMarco, avec quelques sonorités joliment triturées. « You’re my Ground » pousse la recette plus loin, en jouant à fond la carte des guitares habitées d’une douce mélancolique psyché. Un contraste saisissant avec les montagnes russes du titre « I Sprawl » et leur saturation follement entraînante.

De la jolie claque garage en ouverture (« Slow ») jusqu’à la dernière minute, compilant leurs diverses influences dans une intense frappe instrumentale pleine d’harmonie (« It’s Okay »), Brace! Brace! nous balance d’un bord à l’autre du rock contemporain. Sans nous compiler les énièmes clichés de l’actuelle scène garage-rock, qui accouche de formations copier-coller chaque semaine tant le phénomène est inarrêtable, le quatuor tire sa force de l’hybridation des sonorités de son temps. Et avec la fougue de la jeunesse, se mêlant à un vaste héritage qui s’étale jusqu’aux années 70, Brace! Brace! se révèle être une formation indé à suivre. Leur nouvel EP confirme qu’ils ont quelque chose à exprimer.

« Controlled Weirdness » de Brace! Brace!, disponible le 20 janvier chez Teenage Hate Records / Howlin Banana Records.


Retrouvez Brace! Brace! sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami