[EP] Beach Youth – Second

Jusqu’alors le quartet normand nous avait gratifiés de quelques singles au fil des années. Mais voilà qu’à l’orée du printemps, les quatre comparses de Beach Youth nous proposent un EP lumineux qui nous laisse entrevoir les premiers rayons de soleil d’un été prématuré, palpable à travers sept morceaux qui fleurent bon les embruns d’une journée de juillet à la plage. Sur ce copieux maxi, on passe tantôt de l’excitation, réminiscence des premières chaleurs qui nous poussent inlassablement vers la côte, à une certaine mélancolie, rappelant le caractère éphémère de l’été, à l’approche de la rentrée des classes. Sorti fin février, « Second » met en exergue le  beau temps qui s’annonce, et qui commençait déjà à s’installer dès la semaine de cette sortie ; coïncidence ou connivence avec cet astre ? Le mystère reste entier. 

Il est important de souligner qu’à l’heure où les machines dominent largement la musique pop – qu’elle soit indépendante ou non d’ailleurs – Beach Youth a quant à lui décidé de mettre l’emphase sur les guitares, et c’est tout à son honneur. Dès l’écoute du premier morceau, « Classroom », on retrouve toute une ribambelle d’influences de groupes ayant longuement lorgné sur la musique surf. On songe évidemment aux Britanniques de Circa Waves, quand la guitare rythmique, et la guitare soliste se font la course sur un tempo qui ne se contentera pas des classiques 100 battements par minutes, souvent préférés dans la musique mainstream – cette rythmique étant proche de celle de la cadence de notre cœur, l’être humain à tendance à plus facilement y adhérer. Mais quand on parle de velléités surf imprimées à une composition qui oscille entre la pop, agrémenté d’instruments rock, on ne peut éluder des noms comme Wild Nothing, ou encore Beach Fossils, auxquels on pense forcément à l’écoute de ce disque.

Toutefois, c’est le second titre qui a le plus attiré notre attention, et ce, dès la première écoute. En effet, « You’re Gone » est la quintessence de ce maelström d’émotions qui se saisit de nous avec le retour des beaux jours : un enthousiasme non dissimulé entremêlé d’une certaine nostalgie qui nous ramène aux souvenirs d’étés passés. Le riff de guitare dégoulinant de chorus en introduction en est le parfait exemple, puis, quand vient le refrain, on se retrouve happé dans une déferlante où les chœurs et l’effet de réverbération donnent une grande profondeur à un morceau dont l’entame débordait davantage de candeur. On tient là, selon nous, la pépite de cet EP, qui, de plus, définit au mieux le numéro d’équilibriste émotionnel auquel se confronte Beach Youth dans la composition. Quelle chance alors de voir les Normands partager avec nous ce morceau dans une version live immortalisée par le collectif rennais Voyons VOIR !

Le reste de cette excellente production se joue alors de la même manière : on alterne les morceaux rythmés, où les avant-bras s’usent vivement sur les cordes et fûts de leurs instruments, avec des titres ou des passages plus doux, chargés de vague à l’âme. Le quatuor se permet même quelques partis pris audacieux dans le mixage de cette galette, avec un interlude, « Tenderly », qui semble avoir été enregistré avec peu de micros, posés çà et là dans leur salle de répétition ; une façon assez culottée d’affirmer un certain attrait pour le DIY. On adhère alors totalement à l’esprit de cette composition qui reprend des codes de la pop que l’on connaît depuis des décennies, mais qui s’affranchit du carcan des superproductions actuelles où le rendu audio est fade, et sans âme, pour sied à une forme impersonnelle d’easy listening. Cela est valable pour la globalité de « Second » ; et le son des guitares y est sans doute pour beaucoup, d’autant plus à une époque où ce genre généraliste, même sous sa forme indépendante, met souvent au second plan cet instrument que les quatre garçons de Beach Youth s’entêtent, pour notre plus grand bonheur, à maintenir au goût du jour. Ainsi, tandis que le printemps pointe le bout de son nez, le temps est venu de préparer sa glacière à pique-nique, de charger la voiture, et de prendre la tangente vers la cité balnéaire de son choix, en prenant soin d’écouter ce nouvel EP qui saura éveiller cette tant attendue effervescence pré-baignade. Les Caennais ont, semble-t-il, écrit la bande-son idéale pour survivre aux Celsius tapageurs qui nous attendent dans cette déliquescente embuscade estivale à venir.


« Second » de Beach Youth est disponible depuis le 22 février 2019 chez WeWant2Wecord, Citrus City Records et Pschent Music.


Retrouvez Beach Youth sur :
FacebookTwitterBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami