Astoria Dogs, un groupe qui a du chien !

Jer, Maxime, Tristan et Tom sont les membres du tout nouveau groupe Astoria Dogs. Ils ont bien voulu jouer le jeu pour une interview sur indiemusic. Leur premier concert se déroulant  à Bordeaux, c’était l’occasion parfaite pour rencontrer ces quatre garçons nantais  ! Apprenez à les connaitre au fil de cette interview, ils le méritent.

  • Astoria Dogs, comment est venue l’idée de vous nommer ainsi ?

Au début, on voulait s’appeler King Cantona en référence à notre amour pour le ballon rond. Finalement Astoria est la ville où se déroule l’action dans Les Goonies, et comme notre bassiste a un très beau Jack Russell, on a rajouté Dogs, ce qui a donné Astoria Dogs.

  • Parlez-nous un peu de votre parcours et votre rencontre…

Nous jouions tous les quatre dans différents groupes et au fil des dates, on a eu l’occasion de se rencontrer et l’idée du projet a germé d’elle-même. Très vite nous nous sommes rendu compte que nous savions où nous voulions aller et que nous en avions tous l’envie surtout.

  • Quels sont les particularités et les points forts de votre musique ?

À vous de nous le dire ! C’est difficile de s’exprimer sur sa propre musique sans avoir l’impression d’en faire des tonnes. On essaye surtout de rester cohérents et intègres par rapport à ce que l’on aime et ce que l’on souhaite pour Astoria Dogs. Après, on essaye de mettre l’accent sur des textes intelligents, de l’énergie sur scène et des mélodies efficaces.

  • Dans quel état d’esprit avancez-vous au sein d’Astoria Dogs ?

C’est très excitant, car c’est un projet qui commence tout juste et qui est frais. Nous avons tous de l’expérience, issue de nos anciennes formations, et grâce à cela nous avons une idée assez précise d’où nous voulons emmener notre projet. De manière générale, on avance dans un état d’esprit décontracté tout en s’imposant une rigueur de travail importante.

  • Quels sont les sujets principaux de vos compositions ?

Maxime, qui écrit les textes, est assez prolifique, donc ça dépend de son humeur. Ce sont tantôt des sujets personnels comme Beautiful Dirt ou My Brand-New Everything, tantôt des réflexions sur notre place dans la société, sur le monde qui nous entoure (The Fall). Parfois les chansons racontent des histoires de personnages complètement fictifs comme dans Nancy.

  • Un chant en anglais vous parait-il plus accessible qu’un chant en français ?

Ce n’est pas une question d’accessibilité ou non, Maxime a toujours écrit en anglais, donc le choix de la langue dans nos textes est venu naturellement. Le chant en anglais nous paraît aussi un bon moyen de nous exporter, évidemment.

  • En parlant d’accessibilité, vous êtes sur le point de commencer un petit tour de France, en commençant par Bordeaux ce soir, quelles sont les autres villes ? Et qu’attendez-vous de cette tournée ?

Après Bordeaux, nous irons jouer à Nantes pour la sortie de notre premier single le 22 septembre et pour la sortie de notre EP le 24 octobre. Ça nous tenait à cœur de faire les releases party du single et de l’EP dans notre ville, devant nos amis et nos familles, pour ne pas oublier d’où l’on vient, même si ça fait un peu cliché ! Ensuite nous enchaînerons à Paris, à Charleroi en Belgique et pour finir au Mans, dans l’attente de booker d’autres dates avant la fin de l’année.

  • Quels sont vos projets pour fin 2012/début 2013 ?

Assurer la promotion de l’EP, faire des concerts et se créer un réseau pour être présents sur les festivals en 2013. En parallèle, composer de nouveaux morceaux dans l’objectif de préparer un premier album…

astoriadogs.com

Partager cet article avec un ami