[LP] Archy Marshall – A New Place 2 Drown

Le rouquin prodige aux multiples casquettes revient sur le devant de la scène alternative pour mettre en lumière le projet de la fratrie Marshall : « A New Place 2 Drown ». Ce disque, partie prenante d’un triptyque produit par deux frères, vient mettre fin aux deux ans de silence du Londonien Archy Marshall depuis la sortie de « 6 Feet Beneath The Moon » sous le nom, plus évocateur, de King Krule.

Archy Marshall - A New Place To Drown

Depuis la sortie de « Zoo Kid » en 2010, Archy Marshall, alias King Krule, alias Zoo Kid, alias DJ JD Sports, alias Edgar The Beatmaker, a fait du chemin. Multipliant les casquettes, il choisit cette fin d’année pour nous faire partager le fruit d’une association familiale : celle d’Archy et Jack Marshall.
Après s’être illustré sous plusieurs pseudonymes correspondant à différentes disciplines musicales (King Krule pour le pop/rock/new wave, Edgar The Beatmaker pour le hip-hop…), le crooner revient, deux ans après son dernier album, sous son vrai nom : Archy Marshall.

Dans sa globalité, « A New Place 2 Drown » est composé d’un disque, d’un film et d’un livre, chacun d’eux coproduit par son frère.  Le livre (disponible sur anewplace2drown.com) invite le lecteur à rentrer dans l’intimité de cette talentueuse fratrie en l’informant de leur vision poétique et artistique de la vie grâce à des dessins, des collages et des photographies. Un court-métrage, réalisé par Will Robson Scott, vient également nous immerger totalement dans leur routine banlieusarde. On y voit Archy se faire couper les cheveux, fumer, peindre, faire de la musique, jouer au golf et au foot avec ses amis dans un parc : des banalités transcendées en poésie. Le film mêle la musique mystérieuse d’Archy Marshall, de poignants passages de « spoken words » et des interviews avec le chanteur et sa mère.

Côté musique, « A New Place 2 Drown » multiplie les influences, tant du côté du rap que sur du r’n’b ou de l’expérimentation électronique. On bascule ici d’une ambiance new wave à un contenu plus électronique, et même parfois un peu soul. Cependant, les influences principales du King restent les mêmes, quel que soit son pseudonyme : le rock, perceptible grâce à la basse sur certains morceaux comme « Ammi Ammi », le hip-hop (voire la trap music) sur d’autres comme « Sex With Nobody », le tout agrémenté d’une ambiance psychédélique toujours aussi bien maîtrisée.

Personnage à la dégaine très « made in banlieue morose », Archy puise notamment ses influences rap dans le hip-hop hardcore des 90’s, se l’approprie à merveille et arrive à l’intégrer à son propre style londonien. Il réduit régulièrement l’écart existant entre le rap qu’il admire et la musique qu’il produit, et « A New Place 2 Drown » semble venir conforter le fait qu’il est taillé pour produire des beats hip-hop, comme il nous l’a déjà prouvé avec ses compères du crew londonien Ratking sur « So Sick Stories ».

Malgré des influences aussi diverses que variées, Archy conserve son identité nonchalante et les codes qui font de lui un personnage si séduisant et mystérieux : des sentiments exprimés assez sombres, des beats lents ou des conversations murmurées viennent peindre sa vision sceptique du monde qui l’entoure. Cette ambiance vient s’articuler autour d’une structure musicale originale, fruit de la collaboration avec son frère Jack.

Archy Marshall

« A New Place 2 Drown » est le témoignage simple, mais superbe de deux Londoniens de 21 ans en 2015. Une ode à une jeunesse rêveuse qui nous plonge dans l’intimité de l’univers créatif des Marshall.

« A New Place 2 Drown » d’Archy Marshall est disponible depuis le 10 décembre 2015 chez True Panther et XL Recordings.


Retrouvez Archy Marshall sur :
Site officielFacebookTwitterSoundcloud

Partager cet article avec un ami