[LP] Sadaemon – The Inner Sky

Voyage dans des espaces sauvages et où l’homme n’a jamais pénétré, « The Inner Sky » de Sadaemon est un album totalement incomparable, car baigné d’ambiances aussi bien éthérées que mélodiquement puissantes et évocatrices de mille et un songes. Un périple dans un ciel ouvert, d’où se projettent sur nous autant de rayons de lumière que de météores extraterrestres et éblouissants.

Un nouveau départ. On ouvre un courrier, un mail, une page. On s’intéresse, on écoute. Puis, on oublie tout : le temps, le lieu, l’atmosphère. On est ailleurs, comme en pleine méditation. Des notes résonnent, des nappes aériennes et caressantes nous enveloppent. On se laisse porter. On écrit, en transe. Les mots viennent, sans que l’on puisse les anticiper ou les penser. Sadaemon, compositeur sud-américain natif de Colombie, est le maître des lieux. Et, avec « The Inner Sky », il écarte les rideaux de cieux mystérieux, diurnes autant que nocturnes, dans une musique à la puissance émotionnelle ravageuse et intemporelle. Une merveille qui éclate devant nos yeux et fait pulser le sang dans nos veines, entre chaleur et paralysie.

Beaucoup d’entre vous songeront à un célèbre projet collaboratif des années 1980 et initié par le manager du mythique label 4AD. Il y a de ça, chez Sadaemon ; sauf que ce dernier pousse les ambiances encore plus loin, sans canevas précis, offrant alors une sensation de flottement et d’improvisation. Ni couplets, ni refrains ; des phrases mélodiques, seules ou superposées, instrumentales ou vocales, grâce à la participation essentielle de Lory Fayer et Camilla Sombrio. « The inner Sky » nous propulse dans une galaxie où des myriades d’étoiles tournent autour de nous, ces mêmes astres qui exploseront au cœur de mouvements éclatants comme « Astral Journey » ou « Antennae Galaxies ». Ce ciel intérieur, c’est celui qui nous mène à la contemplation de notre être, de ses capacités et de ses pensées intimes et profondes : « Lotus », admirablement chanté par Camilla Sombrio, nous guide dans les ténèbres avant que « The Shaman » ne nous livre les clés d’un art mystique et ésotérique, dont la conclusion déverrouille toutes les portes possibles à la révélation et à l’envie d’apprivoiser notre essence la plus précieuse (« Buddha MayTreya »).

« The Inner Sky » demandera à l’auditeur de mettre de côté tous ses réflexes professionnels ou sociaux ; car le disque est, avant tout, une aubaine qu’il ne faut surtout pas manquer. Si certaines substances peuvent nous aider à nous sentir mieux, celles fournies par Sadaemon dépassent tous les effets les plus bénéfiques à notre bien-être. Sans sombrer dans le New Age le plus facile et inepte, cet opus est une perle rare et rayonnante, thérapeutique et resplendissante, qui se livre à nos âmes avec générosité et douceur. À vous de vous laisser emporter…

« The Inner Sky » de Sadaemon est disponible depuis le 8 décembre 2017.


Retrouvez Sadaemon sur :
Site officielFacebookTwitter

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami