Menu

[Clip] [Exclusivité] Marion Mayer – Into The Wall

Entre délicatesse et tendresse, le nouveau clip de Marion Mayer nous invite à une visite guidée intimiste en compagnie de cette artiste décidément passionnée et aimante. Une déambulation nocturne alors que l’insomnie guette mais devient le moteur d’une complainte aussi sensitive que marquante.

Ce qui frappe en premier lieu, à la découverte de « Into The Wall », c’est bel et bien la complicité que Marion Mayer met en place entre elle et le spectateur, tant visuellement que musicalement. Rarement, la compositrice aura été aussi confidente et câline ; mais, surtout, la chanson demeure à chaque instant portée, lors de cette errance dans des couloirs anonymes et des chambres immaculées, d’une pureté cristalline splendide et caressante, faisant naître entre l’auditeur et la musicienne un instant privilégié, ralenti et suspendu dans le temps. Trois minutes de face-à-face sensuel et mélancolique, où la proximité n’a jamais été aussi attractive.

En un seul plan-séquence maîtrisé à la perfection par le réalisateur Damien Stein, et durant lequel les perspectives changent au rythme des éclairages et de la déambulation nocturne de Marion, nous voilà invités à la suivre dans la recherche d’une présence qui lui serait complémentaire – et qu’elle finira par trouver-, sentimentalement et artistiquement. En faisant ce choix esthétique, elle supprime toute barrière entre nous et sa créativité, nous proposant alors de participer activement à la naissance d’une relation précieuse et amoureuse. On se perd dans ces corridors comme on se perd dans le regard de Marion Mayer ; avec cette envie de ne plus voir ce qui nous entoure et de demeurer captivé, des nuits durant, par ces mélodies justes et profondes et cette caresse audacieuse et envoûtante, jusqu’à l’invitation finale à une session secrète et bleutée qui clôt à la perfection ces secondes déroutantes autant qu’oniriques. Un clip dont on ne ressort définitivement pas indemne.

Retrouvez Marion Mayer sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp