[Focus] En route pour le MaMA 2016

Mercredi 12 octobre 2016 (2/2)

Sacré personnage que Vincent Jouffroy aka I Am Stramgram (au Petit Moulin à 21h) ! Accompagné sur scène par un vrai de vrai dinosaure derrière les fûts (non, ce n’est pas Denver), le chanteur bordelais, à l’esprit vif, expédie ses compositions explosives comme des torpilles russes. Débordant d’une énergie folle, ce musicien au grand cœur a surtout le don pour faire rire et conquérir le public, même quand il invite la mélancolie dans ses ballades les plus douces.


Marvin Jouno (au Bus Palladium à 21h45) aime jouer avec les mots. Stratège charmeur de la belle pop française, le chanteur originaire du milieu du cinéma met en scène ses histoires recherchées, où les doubles sens de ses paroles ingénieuses dessinent le cadre et l’hors-champ de son imaginaire. Sur scène, les écrits de son « Intérieur Nuit » se montreront sous un nouveau jour, pudique et dépouillé d’une formation intimiste chant-guitare-clavier.


Il plane comme un brouillard, une aura de mystère, sur l’œuvre sombre de Fishbach (à la Machine du Moulin Rouge à 22h30). La Parisienne, souvent seule sur scène, glissera au coin de nos oreilles les clefs de compréhension de ses textes mystiques glissants avec poids sur des nappes new wave d’une époque révolue où planent les fantômes eighties d’Eurythmics et de Christophe. Curieuse et trouble expérience.


Révélation du néo-classical allemand, Lambert (au Carmen à 22h30) est ce curieux pianiste dissimulé derrière un masque tribal. Sa musique, car c’est d’abord elle qui nous intéresse, évoque tour à tour la tristesse, l’envol, la douceur et le frisson. C’est une musique cinématographique si sensible et si pure qu’on pourrait, rien qu’en l’approchant de trop près, la briser en mille morceaux, en mille reflets, en mille sensations déchaînées et libérées. Un moment magique à vivre absolument.


Il ne tape pas sur des bambous, mais bien sur une steel-drum, le producteur Clément Bazin (au Divan du Monde à 23h30) apporte une french touch d’exotisme à la future beat en vogue ces dernières années. Nourries de percussions endiablées, ses compositions entraînantes et tournoyantes conjuguent un goût certain du beatmaking à une authenticité recherchée. Pour danser jusqu’au bout de la nuit !

Partager cet article avec un ami