[Focus] En route pour Levitation France 2015

Depuis quelques semaines, la programmation de la troisième édition de Levitation France, déclinaison française du désormais incontournable Austin Psych Fest, se dévoile. Passage en revue de sa programmation complète, que vous pourrez découvrir au Chabada d’Angers les 18 et 19 septembre 2015.

Levitation France 2015

Déclinaison européenne officielle de l’Austin Psych Fest, après avoir réuni pas moins de 2400 festivaliers durant deux soirées sold out l’an passé, le festival pose ses bagages à Angers pour une troisième année consécutive avec une programmation plus pointue encore et pleine de surprises.

Tête d’affiche de cette troisième édition, le vénérable punk hxc des Melvins viendra dresser les poils des festivaliers comme les cheveux hirsutes de son légendaire leader Buzz Osborne. Grosses frappes et grand frisson assurés.

La douceur viendra de France et de la muse de Kevin Parker (Tame Impala), Melody Prochet, et de son projet Melody’s Echo Chamber. Une voix berçante et hypnotique pour une baignade rafraîchissante dans les eaux douces de la pop psychédélique. On en aura bien besoin.

Quoi d’autre au programme ? Véritable monument du post-punk britannique, les Londoniens de Wire compléteront le haut de l’affiche avec un set expérimental et ravageur, fidèle à leurs structures complexes et leurs textes obscurs.

Le nouveau projet de l’agité Anton Newcombe, intime confident de la Canadienne Tess Parks pour une virée à deux sur les traces de The Brian Jonestown Massacre, l’ode à la féminité en plus.

Anton Newcombe et Tess Parks
Anton Newcombe et Tess Parks

D’ailleurs, du côté des projets-couples, on pourra également compter dans les rangs de cette programmation très éclectique la présence de la pop rétro-futuriste hantée des Suédois Death and Vanilla, ou celle hypnotique et fantasmagorique des Barcelonais de SVPER.

Plus loin dans la nuit, plus vif et intense, on pourra compter sur l’Écossais Blanck Mass et son set techno noisy, orageux, ravageur et organique. Intense et libérateur de nos dernières pulsions, certainement !

Blanck Mass - crédit : Alex de Mora
Blanck Mass – crédit : Alex de Mora

Pour ceux en manque de sensations fortes, il faudra compter sur les Canadiens King Khan & BBQ Show et leur doo-whop punk déjanté, sur le krautrock techno massif des Finlandais de K-X-P, sur le punk grunge bien chargé en adrénaline des Californiens terribles de Wand, et tout autant sur le synth punk ravageur de Destruction Unit.
Sans oublier, les excellents Montréalais de Solids, duo emo punk de Montréal prêt à tout et surtout à casser la baraque. Parfait défouloir donc ! Autant dire que les nuits angevines des 18 et du 19 septembre risquent bien d’être sacrément agitées.

K-X-P - crédit : Vilhelm Sjöström
K-X-P – crédit : Vilhelm Sjöström

Surtout qu’à cela s’ajoutent les non moins géniaux The Octopus Project, quatuor pop psychédélique d’Austin aux compositions spatiales délirantes et à la fantaisie visuelle irradiante, ainsi que la new wave brutale et revendicatrice des Houstoniens Indian Jewelry.

Les Californiens de Lumerians viendront compléter le casting de rêve avec leur space psych rock irradiant, alors que, de l’autre côté des USA, la très prolifique New-Yorkaise Sarah Lipstate alias Noveller nous entraînera dans les rêveries imagées de sa musique expérimentale au long cours définitivement cinématographique.

Lumerians
Lumerians

Flavien Berger, auteur du surprenant « Léviathan », nous immergera dans son univers pop synthétique et visuel comme une nage dans l’amniotique.

Il faudra également compter sur la présence des Suédois de Dungen, et leur psych pop douce et passionnée (aux sonorités sixties et seventies), teintée de rock progressif et de jazz. Prometteur.
De même, on tendra l’oreille pour apprécier le psyché-country du trio aquisextain Jim Younger’s Spirit, passionné par l’Histoire américaine de la Civil War aux histoires de cowboys et d’Indiens. Oseront-ils sortir le Stars and Stripes sur scène ?

Dernier rajout de la programmation, le septet parisien Casamance, formé autour du frontman de Wall of Death, Gabriel Matringe, tentera de (ré)concilier (et ça n’est pas une mince affaire) les amateurs de funk, d’afrobeat, de krautrock et de constructions synthétiques. Qui a dit que le psyché s’arrêtait au rock ?

crédit : Denis Rouillard
The Dead Mantra – crédit : Denis Rouillard

Enfin, les Angevins The Blind Suns et leur dream pop atmosphérique éprise d’americana (et de paysages américains), et les Manceaux de The Dead Mantra et leur gregorian shoegaze, ténébreux et fervant, viendront compléter la programmation très riche de cette troisième édition de Levitation France.

Alors prêts pour le grand voyage ? Si tel est le cas, on se retrouve les 18 et 19 septembre prochains au Chabada d’Angers pour vivre ensemble cette programmation radical(e) et changeante, pleine de promesses et de folle ivresse.


Retrouvez Levitation France sur :
Site officielFacebookTwitterÉvénement Facebook

Partager cet article avec un ami