[Focus] Crossroads Festival 2019

Vendredi 13 septembre : KosmoSuna, Stienis, Old Tree’z et The George Kaplan Conspiracy

Difficile de décrire le style de KosmoSuna. Alors qu’on les croyait naïvement venus des Hauts-de-France, eux nous disent venir d’une lune ensoleillée. C’est d’ailleurs peut-être l’explication qu’ils donnent de leur nom qui donnera le mieux l’idée de leur style décalé : « KosmoSuna signifie «le cosmos » et « Suna » (Le sable en Japonais), deux éléments qui représentent pour nous l’idée de l’immatériel, du vaporeux, de l’impalpable… ».

À l’instar de Molécule, Stienis aime à s’imaginer l’explorateur sinon le façonneur d’une matière musicale malléable à souhait, entre ambient et electronica des grandes profondeurs. Sidérurgiste de circonvolutions sonores et autres boucles hypnotiques, le Lillois Maxime Duhamel et son electro industrielle ne laisseront personne de marbre.

Les Lillois de Old Tree’z faisaient partie des lauréats du tremplin du dernier Main Square Festival à Arras. On se souvient encore de leurs sourires en ouverture de la Green Room le dimanche, de leur énergie positive, de leurs instruments exotiques et de la voix éraillée du chanteur. Et on a hâte de retrouver tout cela en salle, dans une ambiance un peu plus intimiste.

Avant le Crossroads, écoutez le single « The Only Star I Know » de The George Kaplan Conspiracy. Vous découvrirez d’abord une musique pop électro captivante avant d’être happés par la voix si particulière de Gabriel Afathi. Normalement, là vous savez que vous ne pouvez pas ne pas être au Crossroads Festival cette année.

Partager cet article avec un ami