[Focus] Crossroads Festival 2019

Jeudi 12 septembre : Bekar, Martin Mey, Dégage et N U I T

Flow, technique, mélodies, textes introspectifs, mots forts ou légèreté : du haut de ses 21 ans, Bekar est un vrai couteau suisse. Le Lillois viendra défendre son premier album paru en 2019, « Boréal ».

Martin Mey, également programmé au Crossroads le lendemain avec Ghost of Christmas, est venu de Marseille pour nous démontrer qu’il est un véritable touche à tout et homme orchestre. Évoluant dans une veine electronica ultrasensible, sa voix hors norme devrait remporter tous les suffrages.

Que serait le Crossroads Festival sans sa caution psychédélique et arty ? Le Groupe Obscur, invité surprise l’an passé, a passé le relai au quatuor rock rémois Dégage pour célèbrer l’amour libre et pictural sur fond de grandes fresque poétiques et expérimentales. On va aimer se perdre dans les dédales délirants de ces rêveurs en puissance.

Lancé à pleine allure sur l’autoroute de la transe électronique, entre trip-hop langoureux et néo soul extatique, passé minuit, N U I T aura le privilège de donner le coup de sifflet final de notre première grande soirée à la Condition Publique. Nos cœurs de festivaliers risquent bien de battre fort la chamade sur le beat incontrôlable et résolument graphique des Normands de l’étape.

Partager cet article avec un ami