[Focus] Bars en Trans 2018 : 25 concerts à ne pas manquer

Ramó, Loïc April et Alma Road

Ramó

La Place à partir de 20h30

Quand la pop française se pare de couleurs tropicales, elle se fait appeler Ramó. Échappé de Yalta Club, génial sextet indie pop montreuillois, Thomas Emeriau profite de sa virée en solitaire pour prendre le lead, sans y laisser des plumes, sur des hymnes solaires et colorés qui sentent bons l’été indien ! On en redemande !


Loïc April

The Penny Lane Club à partir de 20h

Et si Loïc April était la nouvelle révélation du rock francophone ? Avec son shoegaze déchirant à mi-chemin entre le Deportivo des débuts et la mélancolie en perdition de son compatriote Peter Peter, le chanteur montréalais s’impose, viscéralement, à coups de textes écorchés et des riffs cisaillés. Son premier EP éponyme nous en a fait la première démonstration, la seconde étant attendue aux Bars en Trans.


Alma Road

Ty Anna Tarnarn à partir de 19h

À la croisée de la pop, de la soul et de l’electro, Alma Road impose son identité radieuse et funky à souhait. Avec son second EP « A Million Miles », boosté par le chant solaire de son leader Antoine Helbert, le quatuor nantais démontre en l’espace de quelques titres son sens de groove, qui promet déjà un beau moment de partage !

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami