[LP] Thom Yorke – Suspiria (Music for the Luca Guadagnino Film)

Sortie le 26 octobre dernier, la bande originale du remake de « Suspiria » est une illustration de plus du génie de Thom Yorke.

Le célèbre chanteur de Radiohead a surpris des millions de fans à la sortie de « Suspirium », premier extrait de la musique du film de Luca Guadagnino. En effet, c’est Jonny Greenwood, autre guitariste du groupe, plus discret, qui nous avait habitués à cet exercice. S’il n’a jamais composé de musiques de film auparavant, les images ont toujours eu un rôle particulier dans la discographie de Thom Yorke, qui s’est mis en scène dans de nombreux clips pour Radiohead et Atoms for Peace. Certains titres évoquent également cette tension vers le cinéma, le plus explicite étant « Exit Music (For a Film) » (« OK Computer », 1997). On pourrait aussi citer les très nombreux films et séries dans lesquels on peut l’entendre : Black Mirror, Incendies, Prisoners, Westworld… C’est avec une grande finesse que Thom Yorke continue de tisser les liens qui le relient au cinéma.

Les titres de cette bande-son sont assez clairs sur la proximité du remake avec le film original. L’album commence naturellement avec une tempête. Un motif inquiétant s’installe avec « The Hooks » et reviendra régulièrement pendant les 80 minutes qui composent cette œuvre. L’artiste joue avec de nombreux contrastes, chaud et froid, intime et distant, humain et fantôme. Il compose aussi avec de très nombreux instruments qui ont été introduits progressivement dans Radiohead. On trouve tous les éléments de cette bande originale dans « A Moon Shaped Pool » : synthétiseurs, boîtes à rythme, chœurs et cordes frottées. Mais il y a dans « Suspiria » quelque chose de beaucoup plus dépouillé, de beaucoup plus lent aussi et une répétition qui se rapproche de la musique du film de Dario Argento.

« Unmade », situé au centre de l’album, est un dernier moment de douceur avant une longue et pénible descente aux enfers. « Come under my wings, little bird ». Les ailes évoquées 21 ans plus tôt dans « Let Down » sur l’album « OK Computer » se concrétisent. Léger comme les pas de danse du chanteur, ce morceau touchera toujours quelqu’un, et nous touchera toujours certainement toujours aussi. Mais les morceaux où l’on entend Thom Yorke mis à part, nous restons sur notre faim. Ce sera sans doute une très bonne musique pour un film, mais elle est un peu agaçante sans son support visuel alors que « Codex » (« The King of Limbs », 2011), « Exit Music » ou « Decks Dark » (« A Moon Shaped Pool », 2016) se suffisent à elles-mêmes. Cet album nous permet cependant d’attendre encore des merveilles de Radiohead, dont les musiciens ne cessent de se renouveler.

« Suspiria (Music for the Luca Guadagnino Film) » de Thom Yorke est disponible depuis le 26 octobre 2018 chez XL Recordings / Beggars France.


Retrouvez Thom Yorke sur :
Site officielFacebookTwitter

Et pensive, j’écoutais ces harpes de l’éther.

Partager cet article avec un ami