[Spot] Posterboy Machine – Vol de Nuit

En 2013, à travers cinq titres comme un duel au soleil entre Kathleen « Wanda » Müller et son frangin Romain, Posterboy Machine, groupe de l’Est tirant son nom des pages centrales d’une célèbre revue gay française, défiait la chronique avec l’EP « Kaléidoscope ». Des titres malicieux, délicieusement new wave et follement lo-fi nous touchaient par leur élégante simplicité, sorte de rencontre improbable entre l’underground pop de New Order, la candeur de Dorothée et la lucidité de Daho.

crédit : Mélodie Boubel

Depuis resserré autour de Romain Müller au lead – mais complété d’anciens membres de feu Fumer Tue (Nelly et Rémi) avec qui il forma aux côtés de Nathalie Grosse l’un des projets les plus DIY et sincères de ces dernières années -, Posterboy Machine s’illustre depuis deux EPs maintenant à travers une identité pop française extra fine, aux histoires touchantes de simplicité. Porté par ses mélodies bulleuses et sa sensualité douce, on papillonne de titre en titre sur le très synth pop « Vol de Nuit ». L’imaginaire agité du grand garçon lorrain se met au service d’une musicalité pop ludique et rêveuse, entre dream pop sous-marine (« Gym Aquatique »), slow synth wave (« Romance Disco ») et laisser-aller discoïde (« Pas de deux »).

« Vol de Nuit » de Posterboy Machine est disponible depuis le 27 septembre 2018 chez la Falaise Records.


Retrouvez Posterboy Machine sur :
FacebookBandcamp

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami