[Entourage #32] Kramies

Notre première rencontre avec Kramies remonte à 2015. Invité par Manuel Ferrer, alors chanteur de la formation pop angevine A Singer Must Die à se produire en première partie de son concert au Grand Théâtre d’Angers, nous rencontrons un chanteur jovial à l’humour contagieux. Réfugié dans les hautes montagnes du Colorado, où il croise régulièrement le chemin de son ami Jason Lytle, c’est avec ce dernier qu’il a enregistré son nouvel EP « Of All the Places Been & Everything the End » à paraître en octobre. Un EP à la douceur fantomatique et à l’imagerie fantastique dont les douces errances folk caressent à nos oreilles enchantées. À l’occasion de la sortie de son duo avec Jason sur le titre « Everything The End », Kramies nous fait l’honneur de nous présenter cinq de ses magnifiques amis rencontrés grâce à la musique. Vous y découvrirez un artiste sincère, sensible et à l’histoire profondément touchante et universelle.

crédit : Ellie Nonemacher

Kyle Field

L’an dernier, on m’a proposé d’ouvrir pour deux concerts intimistes pour le groupe Little Wings. La première minute de ma rencontre avec Kyle Field, son chanteur avec qui je partage quelques amis en commun, j’ai ressenti qu’il avait une sacrée vie d’artiste derrière lui. Quand j’ai entendu son folk singulier et les paroles, j’étais comme captivé. Depuis ce premier show, nous sommes devenus amis et nous allons sortir ensemble un triple split single bientôt ! La vidéo que j’ai retenue est ma préférée de toutes celles écrites par Kyle.

« Last year I was asked to open two small/intimate shows for a band called Little Wings. Kyle Field, who is the leader of Little Wings and I had a few mutual friends. The minute I met Kyle I could tell he was a life-long artist. When I heard his unique style of folk music and lyrics I was captivated. Since that first show, we’ve become friends and we have a triple split single coming out soon! The video I’ve selected is my favorite written by Kyle. »


Todd Tobias

Todd est vraiment un ami de longue date. Quand j’ai rencontré Todd, il était alors le producteur de Guided by Voices et de Robert Pollard. À cette époque, c’était les deux dernières années de mon addiction à la drogue, dans un des pires moments de ma vie, mais dans ma période de sobriété, il est resté un ami proche ainsi que l’ingénieur et le producteur de mes albums. Nous avons partagé certaines de nos meilleures discussions dans le studio et forcément quelques grands fous rires ! Todd a un état d’esprit incroyable et une si belle connaissance de la vie qui rend l’atmosphère est saine quand nous travaillons ensemble. Son humilité et sa patience durant l’enregistrement de mes albums m’apportent une vraie sérénité.

« Todd really is a lifelong friend of mine. When I met Todd he was the producer for Guided by Voices and Robert Pollard. During this time, it was the last 2 years of my drug addiction, which were some of my worst times, but into my sobriety he has remained a close friend as well as the engineer and producer of my albums. We’ve had some of the best conversations in the studio which always includes laughter! Todd has an amazing  wit and knowledge of life which makes for a great atmosphere while working together. His humbleness and patience during the making of my records bring calmness. »


Jason Lytle

Je dois tant à Jason pour m’avoir aidé à façonner les textes de mes dernières sorties. J’ai rencontré Jason il y a bien longtemps quand j’ai ouvert pour Grandaddy en 1998, et nous avions alors quelques amis en commun. Quatorze années ont passé avant que nous rentrions à nouveau en contact, et alors Jason m’a très humblement proposé de produire mes chansons en 2013, 2015 et le nouvel EP à paraître en octobre. Pour moi, Jason est comme un scientifique de la musique moderne et l’un des producteurs les plus doués avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer. Il parvient à déceler dans une chanson ces infimes détails qui donnent une tout autre dimension au son. J’apprécie également son amour du grand air et son sens de l’humour quand nous échangeons ensemble.

« I owe a lot to Jason for helping me shape the songs on my most recent releases. I met Jason a long time ago when I had opened for Grandaddy in 1998 plus we had a few friends in common. Fourteen years passed before we connected again which resulted in Jason kindly producing on my songs in 2013, 2015 and on the new EP releasing October 2018. To me Jason is truly a modern day musical scientist and one of the most talented producers I’ve had the pleasure of working with. He hears things within a song that brings a whole new dimension of sound. I also appreciate his love of the outdoors and his sense of humor when we talk. »


Jerry Becker

Eh bien, il y a longtemps, j’étais bassiste (je devais avoir autour des 17 ans), j’ai brièvement rejoint un groupe dans lequel Jerry Becker jouait de la guitare. C’est comme ça qu’on s’est rencontré. Jerry était hystérique et s’est assagi depuis. Jerry a rejoint le groupe pop américain Train en tant que claviériste et guitariste. Il reste l’un des plus brillants, humbles et drôles amis que j’ai. Il me fait mourir de rire ! J’ai la chance qu’il ait accepté de produire et te travailler sur mon nouvel EP.

« Well, a long time ago I was a bass player (I was around 17 years old), I briefly joined a band that Jerry Becker played guitar in. This is how we met. Jerry was hysterical and wise back then as he is today. Jerry joined the American pop group, Train as the keyboard and guitar player. He remains one of the most successful, humble and funniest friends I have. He makes me laugh till I can’t breathe! I am lucky to have him produce and work on my new EP. »


Grant Wilson

Grant et moi nous sommes rencontrés pour la première fois au Standley Hotel dans les montagnes du Colorado (là où Stephen King a puisé son inspiration pour écrire son célèbre « Shining » NDR). À cette époque, je ne savais pas qu’il composait de si belles ballades au piano. Quelques années ont passé quand nous sommes à nouveau rentrés en contact et avons échangé nos compositions. En 2014, Grant m’a fait le cadeau d’accepter de jouer au piano sur deux des titres de mon EP « The Folklore Sessions ». Grant écrit de si belles et émouvantes mélodies au piano. Ça m’évoque les longues journées et cette sensation de se perdre dans les forêts à l’Automne. Nous travaillons actuellement sur une nouvelle chanson à paraître bientôt. Je suis très reconnaissant de l’amitié et du talent de Grant. La chanson de Grant que j’ai choisie est l’une de mes favorites.

« Grant & I first met at the historic Stanley Hotel in the mountains of Colorado. At the time, I had no idea that he composed such beautiful piano music. A few years had past when we connected again and started sharing our music. In 2014, Grant agreed to play piano on two of my songs for my follow up EP called « The Folklore Sessions ». Grant writes such beautiful and moving piano music. It reminds me of days long ago and being lost in an autumn forest. We are actually working on a new song soon. I am very grateful for Grants friendship and talent. The song I picked for Grant is one of my favorites! »


Après nous avoir offert une superbe envolée mélancolique à travers le single « I Wish I Missed You » en octobre dernier, Kramies nous revient désormais avec un duo longtemps attendu avec son ami Jason Lytle. On connaissait le talent de Kramies pour les collaborations et on se souvient encore de celle, magnétique avec l’Anglaise Alma Forrer sur l’apaisant « Into The Sparks ». « Everything The End » est une chanson enchantée et enchanteresse, inspirée des fables, des mythes et des légendes féériques où les deux voix s’unissent à la perfection. Ce nouvel extrait de l’EP à venir nous invite à poursuivre le voyage imaginaire de notre troubadour moderne dans un ancien château d’Irlande. À l’instar de Kevin Costner, nous sommes bons pour une danse avec les fantômes.


Retrouyvez Kramies sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami