[Clip] [Exclusivité] Violet Arnold – Ocean

Un tumulte d’images, de flashes et de plans brefs mais d’une intensité picturale aussi magique que fascinante entoure Violet Arnold sur le splendide « Ocean », chronique d’une humanité en perte d’émotions et de sensations fortes.

Violet Arnold Ocean

Des tableaux qui s’enchaînent, infinis et profonds. La perspective ne se trouble à aucun moment, éclairant les visions mentales de Violet Arnold alors que « Ocean », chef-d’œuvre de minimalisme synthétique et expérimental, résonne dans les couloirs de son subconscient. Pourtant, tout commençait par le bruit, la rapidité d’éclosions florales ; une urgence, une précipitation vers l’inexorable destruction de notre planète. Seule, l’eau, conductrice des sentiments et des souvenirs, transcende le vide et la solitude, recherchée et vitale. La voix de la compositrice se mue en un fil conducteur au sein de cet univers où les fulgurances de la psyché se percutent afin de mieux trouver leur soulagement dans la virginité de plans aseptisés et éblouissants.

Les split screens choisis par le réalisateur Paul Thouny offrent des interprétations multiples, mêlant la peau et les pétales, le visage et les pollens pour engendrer une créature hybride, mère d’une idéologie nouvelle et forte. Le grain de la pellicule renforce, aux yeux du spectateur, une impression prégnante de rêve, de négatifs pourtant essentiels dans le progrès de cette civilisation encore inédite. La source vivante, grâce à Violet Arnold, est le germe, la graine libératrice d’une future évolution ; dans le noyau même d’étoiles vierges où le savoir, sensible et naturaliste, est enfin palpable et caressant. Un songe aux doux parfums d’apocalypse et de renaissance.


Retrouvez Violet Arnold sur :
FacebookSoundcloud

Raphael

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami